Damartex voit ses ventes reculer de 5,9 % au 2e trimestre

Le groupe français Damartex présente un bilan en demi-teinte au premier semestre de son exercice 2017-18. Si le premier trimestre était florissant avec une hausse de 13,7 % du chiffre d’affaires, les trois derniers mois ont été plus compliqués.


Mini-collection pensée par la créatrice Chantal Thomass pour l'automne-hiver 2017-18. - Damart

Ainsi, le propriétaire de Damart a enregistré un chiffre d’affaires de 241,2 millions d’euros au deuxième trimestre, soit un repli de 5,9 % par rapport à la même période en 2016. Les ventes du premier semestre culminent à 408,8 millions d’euros, soit une progression de 1,3 %. La belle croissance du début de la période n’ayant pu être maintenue, en raison notamment du « contexte défavorable de la consommation au mois d’octobre, de l’appréciation des devises et la baisse d’activité de certaines marques, notamment Afibel et Coopers of Stortford », selon le groupe.

Si l’on distingue l’activité textile du segment Maison et lifestyle, c’est le vêtement qui est à la peine avec une chute de 3 % des ventes sur le semestre (à 320,7 millions d’euros), affectées donc surtout par la méforme d’Afibel. Damart, qui a ouvert un flagship lillois en fin d’année 2017, résiste bien et voit même ses ventes grimper légèrement au premier semestre (+1,5 %), soutenues par l’e-commerce.

Le segment Maison et Lifestyle fait quant à lui état d’un chiffre d’affaires de 88,1 millions d’euros, soit une belle progression de 20,5 %, du fait notamment de l’année pleine de 3Pagen et de Vitrine Magique, acquises l’an dernier par le groupe.

Sur la totalité de l’exercice 2016-17, Damartex avait vu ses ventes atteindre 774,9 millions d’euros, ce qui représentait une hausse de 8 % par rapport à l’année précédente. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLingerieBusiness