La créativité coréenne se déchaîne au Pitti Uomo

Pour la deuxième saison, la Corée du Sud est à l’honneur au Pitti Uomo. Un défilé a été organisé mercredi dans le cadre du salon florentin, via le projet « Concept korea », soutenu par l’agence publique de promotion culturelle Kocca, permettant de faire découvrir au public et aux acheteurs le travail de Bmuet(te) et de Beyond Closet. Deux marques coréennes émergentes aux styles très différents, témoignant de la diversité et vivacité créatives de ce pays.


Les looks du label coréen Beyond Closet - Pitti Immagine ph Studio Proj3ct

Bmuet(te), comme son nom l’indique, est avant tout conceptuelle. « Le nom de notre marque, qui s’adresse à l’homme et à la femme, est une invitation au silence, afin de laisser place à notre imagination, à la recherche d’idées et à la création », explique ainsi à Fashionnetwork.com Byungmun Seo (37 ans), qui a rencontré Jina Um (35 ans), sa partenaire à la ville comme à la scène, dans le groupe sud-coréen Kolon Industries, avant de lancer leur ligne en 2015.

Leur démarche ? Inventer une nouvelle esthétique en dehors des codes établis, à partir des vêtements classiques, qui sont déstructurés, décomposés et reconstruits dans des proportions et formes non conventionnelles. « Nous voulons créer une nouvelle manière de s’habiller en travaillant sur la structure du vêtement. Pour mieux montrer notre concept, nous avons volontairement limité la palette au blanc, noir et gris », poursuit Byungmun Seo.

Ainsi, un bomber et une veste classique s’entremêlent pour créer un manteau aux nouvelles proportions. Une chemise boutonnée dans le dos est doublée sur le devant par un sweater sans dos, que l’on peut enfiler sur la chemise ou à sa place. « Weird but beautiful » (bizarre mais beau), clament les designers dans le col d’un polo.


Le pull-over écharpe de Bmuet(te) - Pitti Immahine ph Giannoni Giovanni

Les modèles hybrides multi-usages ont notamment inspiré le couple. Un sweatshirt est affublé de quatre grands manches : deux pour les bras et deux autres placées sur le devant et l’arrière, permettant d’endosser le vêtement comme un pantalon. Des tricots avec deux trous pour enfiler la tête servent de pull-over ou d’écharpe. Le duo, qui a effectué un master au London College of Fashion, a quitté Londres pour Séoul, où il a installé sa marque, qui revendique une trentaine de revendeurs, de Traffic à Los Angeles à Harvey Nichols à Hong Kong.

C’est sur un tout autre registre que joue Taeyong Ko, 35 ans, qui définit son style « classique avec un twist ». Ce designer autodidacte, qui dans sa première vie s’adonnait à la natation et a fait ses premières armes dans la mode en travaillant dans une boutique, a lancé son label pour homme Beyond Closet en 2008.

Il y revisite le style américain preppy avec une vision fun et pop pleine de couleurs, composant la garde-robe idéale pour un dandy aux allures d’adolescent. Le pantalon de jogging mauve aux micro-motifs enfantins se porte avec un pull-over torsadé lilas décoré d’une tête de mort. Une veste scintillante s’enfile sur une chemise de gondolier à rayures noires et blanches.


Beyond Closet joue avec l'imagerie pop - Pitti Immagine ph Giannoni Giovanni

Le créateur propose des pièces classiques comme les gilets à losanges ou les costumes en velours avec pochette en soie, qu’il mêle habilement avec toutes sortes d’accessoires et détails extravagants, tels que la toque Davy Crockett, les broderies animalières la cagoule, l’écharpe de supporter ou le bandeau de tennisman, définissant une attitude à la fois décalée et trendy. Ainsi, une cravate en soie ceinture un manteau en shearling, tandis qu'un manteau-peignoir à carreaux se porte avec un cardigan patchwork tricoté au crochet.

Beyond Closet est à ce jour surtout distribuée aux Etats-Unis et en Asie, à travers une quinzaine de boutiques multimarques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilésCréation