La créatrice Alice Balas dépoussière l’image du perfecto

Ex-directrice artistique à Londres dans le digital luxe et la réalisation de films (Gucci, Balmain, Dunhill), Alice Balas revenait l’année dernière à Paris avec ses premiers modèles de perfectos d’abord vendus aux amis. Après une série de 69 modèles, elle lance sa marque en produisant ses premiers perfectos – homme et femme - à Paris.


crédit Arno Lam

« Rarement détourné et souvent noir, le perfecto fait partie des pièces iconiques du vestiaire où il y avait la place d’inviter de la créativité », explique la créatrice, dont la première boutique-studio du quartier du Temple (6, rue Charles François Dupuis, 3ème arrondissement) vient d’ouvrir.

Son concept : proposer du vrai sur-mesure, « chaque client repartant d’ici avec une pièce unique », à partir de deux modèles de coupes, « le premier fidèle à la coupe du Schott de 1923, l’autre plus hybride, veste-perfecto mixte, où tout est pensé, du choix du cuir à la couleur, à la doublure des intérieurs à la taille des manches », explique-t-elle, chaque veste étant numérotée et signée.

Outre le sur-mesure (sur rendez-vous) proposé à partir de 2 400 euros (variable selon la qualité du cuir) et entièrement produit à Paris, Alice Balas proposera à partir de septembre des modèles en série limitée (entre 50 et 100 exemplaires vendus entre 1 350 et 1 750 euros), réalisables en demi-mesure (permettant d’adapter la longueur des manches notamment), un « Millésime » présenté une fois par an et thématisé sur un événement ou une actualité, et régulièrement des collaborations avec des artistes.

Après un premier essai avec l’illustratrice Camille Rousseau, la créatrice proposera fin juin une collaboration avec le collectif « L’équipée », cinq filles traversant le monde (Brésil, Himalaya) sur leur moto. En septembre, c’est l’illustratrice Malika Favre qui dessinera les imprimés sur la doublure et le dos d’un perfecto.

En attendant le lancement d’un site marchand en septembre, Alice Balas devrait limiter la vente de ses perfectos à sa boutique parisienne et viser une distribution sélective dans certains points de vente parisiens et dans de grandes capitales et métropoles : Londres, New York, Los Angeles, Shanghai et Dubaï.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversDistribution