Les salons parisiens de mars résistent face à la poussée de janvier

La volonté des marques féminines de présenter plus tôt leurs collections en salon, dès janvier en marge de la Fashion Week masculine et plus seulement en mars pendant la semaine féminine, n’affaiblit pour l’instant pas les rendez-vous de deuxième session. A en juger par l’offre de marques qui s’aligneront en fin de semaine à Paris, sur les salons Tranoï, Woman, Première Classe et Paris sur Mode ; les événements de fin de période de vente ne sont pour l’instant pas diminués par les évolutions fortes du calendrier et des stratégies de présentation des marques.


Visuel d'illustration - Tranoï
 
Le salon Tranoï confirme ainsi sa belle dynamique en alignant de nouveau près de 500 marques cette saison, dans sa nouvelle configuration par thématique. Abordée en janvier pour l'édition mixte, cette nouvelle approche qui segmente les marques par univers se précise encore davantage pour cette édition Women's, surtout pour les 350 marques qui seront exposées au Carrousel du Louvre. Le Palais de la Bourse, qui accueille 150 griffes, achèvera lui complètement sa mue « scénographique » en septembre prochain, compte tenu de contraintes particulières du lieu. Les acheteurs qui ont demandé à l'équipe du Tranoï une meilleure lisibilité de leur parcours de visite grâce à ce travail sur les univers de marques découvriront également plusieurs focus : l'un sur les marques françaises, l'autre sur les labels responsable et enfin un troisième pour les créateurs émergents.

Tranoï Women's,
Carrousel du Louvre - Palais de la Bourse,
Du 2 au 5 mars.


A noter que les organisateurs poursuivent également en parallèle leur travail sur le nouveau format Tranoï Week, qui met en avant des créateurs dans un espace plus intime et sur une plus longue durée. Celui-ci accueillera de nouveau les représentants britanniques choisis par le British Fashion Council dans le cadre du London Show Rooms, mais aussi des griffes sélectionnées par le collectif Ethipop ou encore la plateforme américaine Dreams on Air.

Tranoï Week,
108, rue Vieille-du-Temple,
Du 28 février au 6 mars.


Du côté des Tuileries cette fois, les salons organisés par WSN Développement ont décidé de miser sur un renouveau de « l'expérience » de visite, en incorporant plusieurs nouveautés. D'abord, elle lance pour la première fois une nouvelle tente qui sera également ouverte au grand public, sur accès payant, baptisée du nom de Jean-Louis, un personnage de BD ubuesque qui entend donner un coup de pouce à la jeune création. L'organisateur redistribue ainsi une petite partie de ses exposants sous cette tente qui proposera une quarantaine de stands pour les marques, en plus de ses animations.

Juste à côté, dans le Jardin des Tuileries, Première Classe alignera 450 exposants relevant de l'accessoire au sens large, mais promet là aussi une expérience de visite enrichie. Une carte blanche a ainsi été donnée au créateur de bijoux Thomas V : il se cache ainsi derrière le masque qui sert d'identité visuelle au salon, en écho à une scénographie autour des accessoires sensuels, mais surtout, il a concocté un nouvel espace d'animation baptisé « Atelier Secret ». Huit maisons d'univers différents comme Chichi Castelnango pour la lingerie ou Agnelle pour les gants créeront ensemble en direct dans un esprit collectif sous les yeux des visiteurs.

Même principe de carte blanche dans la tente dédiée au prêt-à-porter côté place de la Concorde. Chez Paris sur Mode, c'est Naco Paris qui est à l'honneur. Le créateur et son double féminin « Madame Paris » distilleront une ambiance cabaret sous la tente qui accueillera 70 marques environ. Là aussi, scénographie, bande son, exposition photo et happening suivi d'une fête le samedi 3 devront faire vivre le salon d'une nouvelle manière.

Première Classe, Paris sur Mode, Jean Louis
Entre Jardin des Tuileries et place de la Concorde,
Du 1er au 4 mars.


Visuel de l'édition automne-hiver 2018/19 Woman Paris par l'artiste - Jan Melka

Dernier salon organisé non loin de là, place Vendôme, Woman continue d'affirmer sa dimension sélective et son approche pointue avec 80 marques internationales et haut de gamme. Une liste aux accents parfois street, avec des noms comme Spring Court, Veja, associés au loungewear chic et dandy de Maison Marcy, au néominimalisme avec Creatures of Comfort ou Da/Da Diane Ducasse, ou encore Karine Lecchi, pour une lecture dans l'ensemble un peu garçonne de la saison automne-hiver 2018/19. Là encore, les organisateurs sont en quête de nouveaux formats, à l'image de leur prochain test à Tokyo, et d'un prochain rendez vous mixte en juin.

Woman,
Pavillon Vendôme,
Du 2 au 4 mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresSalons