Shandong Ruyi monte en gamme avec Bally

Jusqu’où s’arrêtera Shandong Ruyi ? Le groupe chinois vient d’ajouter une autre marque prestigieuse à son portefeuille avec l’acquisition, auprès du groupe allemand JAB Luxury, d’une participation majoritaire dans l’historique marque de souliers Bally, fondée en 1851 à Schönenwerd, en Suisse. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, mais, selon les estimations du marché, l’opération tournerait autour de 600 millions d’euros.

L'une des usines de Shandong Ruyi - chinaruyi.com
 
L’entreprise fondée en 1972 à Jining, dans la province du Shandong, dans le nord de la Chine, a débuté dans la production de laine, devenant en quelques décennies l’un des leaders textile du pays. Transformée en un groupe à part entière dans les années 1990, la société a commencé à partir de là à maîtriser l’ensemble de sa filière de production, en développant des solutions pour l'impression et la teinte de produits textiles et en étendant ses compétences dans les fibres textiles « hi-tech ».
 
Agrégeant de manière verticale les différentes étapes de la chaîne de valeur, de la culture des matières premières, via entre autres des champs de coton en Chine, à la production de fils et la réalisation de tissus, en passant par la diversification dans de nouvelles activités comme le jeans ou la maille, jusqu’à la conception et à la fabrication de vêtements ainsi que leur distribution, Shandong Ruyi est devenu un géant.
 
Le groupe, qui compte plus de 20 000 collaborateurs, exploite aujourd’hui 13 sites industriels en Chine et dispose d'un large réseau de distribution et de points de vente dans 32 pays, dont plus de 3 000 magasins en Asie-Pacifique. Présidée par Qiu Yafu, qui est aussi son actionnaire principal, la société est cotée à la Bourse de Shenzhen et affiche un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de dollars.
 
Lancé dans une stratégie de croissance externe depuis les années 2000, le chinois a multiplié les acquisitions. Il a continué notamment à renforcer sa chaîne de valeur en amont en s’emparant de technologies, comme en témoigne le rachat en octobre dernier auprès du groupe américain Invista de sa branche de textiles innovants A&AT (Apparel & Advanced Textiles), comprenant la célèbre marque Lycra. 
 
Parallèlement, il a enrichi son portefeuille de marques de mode de renom, pour s’emparer des savoir-faire qui lui manquaient, comme le design et la gestion d’un label, mais aussi pour gagner en visibilité à l’international. La reprise en 2016 du groupe français SMCP (Sandro, Maje et Claudie Pierlot) marque un tournant important. L’opération permet en effet au colosse chinois d’entrer de plain-pied dans le segment du luxe accessible, tout en avançant ses pions en France, un marché de référence pour la mode et le luxe.
 
Ces dernières années, Shandong Ruyi est devenu actionnaire notamment du groupe japonais Renown, puis a racheté la marque britannique Aquascutum, le label italien spécialisé dans les costumes Nogara. Il a aussi acquis 54 % du groupe israélien Bagir, spécialiste du formel et qui dispose d'un outil de production en Ethiopie. En novembre dernier,  il a conclu également un accord pour s’emparer de la majorité de Trinity, qui produit et distribue des marques de menswear de luxe, dont Kent & Curwen, Gieves & Hawkes et Cerruti 1881. Avec Bally, il complète son offre de luxe en se diversifiant dans les accessoires et la mode féminine.
 
« C'est une étape importante pour Shandong Ruyi Group, afin de permettre à notre entreprise de devenir un leader mondial dans le secteur de l'habillement de mode », a déclaré le président du groupe, Yafu Qiu, en commentant cette dernière opération, qui lui permet à la fois de monter en gamme et de se valoriser ultérieurement. Une étape supplémentaire dans la construction d’un véritable empire du textile et de la mode pour celui qui n’était au départ qu'un simple fournisseur pour les marques de luxe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterTextileMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - ChaussuresLuxe - DiversIndustrieBusiness