×
Publié le
4 août 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après un bon deuxième trimestre, Hugo Boss entend continuer son rétablissement sur la fin de l'année

Publié le
4 août 2021

Hugo Boss annonce un bon deuxième trimestre pour son exercice 2021, marqué par une croissance de 133% de ses ventes par rapport à la même période en 2020. La société de Metzingen a vu son chiffre d'affaires atteindre 629 millions d'euros, encore 4% en dessous des ventes réalisées au deuxième trimestre 2019. Le groupe allemand a cependant déclaré qu'il s'attendait à ce que le rebond de ses activités se poursuive au second semestre, les ventes ayant retrouvé des niveaux pré-pandémiques en Grande-Bretagne et en Chine.


Hugo Boss vise les 2,5 milliards d'euros de vente en 2021 - Reuters


"Nous sommes bien préparés à poursuivre la reprise de nos activités au second semestre", a déclaré le nouveau directeur général Daniel Grieder, ancien patron de Tommy Hilfiger, qui a présenté sa stratégie plus tard dans la journée de mercredi. L'action Hugo Boss était en hausse de 1,2% à 0738 GMT.

La société, connue pour ses costumes Homme, a déclaré que sa marque principale Boss a vu ses ventes baisser de 5% à 541 millions en données corrigées des variations monétaires, tandis que Hugo, qui vise un public plus jeune, a vu ses ventes augmenter de 2% par rapport aux niveaux de 2019, à 87 millions d'euros.

Alors que les ventes de produits confortables et au style décontracté ont continué à s'accélérer, le télétravail favorisant ces tenues, Hugo Boss a déclaré qu'il avait également constaté une reprise des ventes de vêtements formels en raison de la demande refoulée pour les tenues de travail mais aussi de soirée.

Le groupe, qui avait déjà publié des résultats préliminaires pour le deuxième trimestre le mois dernier, a déclaré que les ventes avaient augmenté de 7% par rapport à 2019 au Royaume-Uni, et de 33% en Chine continentale.

Le marché européen (EMEA) reste son principal marché avec 385 millions d'euros de ventes, suivi par les Amériques avec 123 millions et l'Asie-Pacifique avec 104 millions. Son activité de licences lui apporte 17 millions d'euros.

La reprise en Chine est intervenue malgré les appels au boycott des marques occidentales lancés fin mars en raison des accusations occidentales de travail forcé au Xinjiang, quand au moins trois célébrités chinoises ont déclaré en mars qu'elles laissaient tomber Hugo Boss.

Pendant ce temps, les ventes en Europe ont été inférieures de seulement 4% aux niveaux enregistrés en 2019 et ont baissé de 5% dans les Amériques. Ceci alors qu'environ 20% du réseau mondial de magasins de l'entreprise était encore fermé au cours du deuxième trimestre.

La société a expliqué s'attendre à ce que les ventes du groupe pour l'exercice 2021 augmentent de 30 à 35 %, soit au-dessus des 2,5 milliards d'euros, contre près de 2,88 milliards en 2019. Il vise également un résultat opérationnel (Ebit) d'au moins 125 millions d'euros, soit une marge opérationnelle autour de moins de 7% contre près de 12% en 2019.


Avec Reuters

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com