Axel Ganz, "un peu déçu" du démarrage de Jasmin, veut modifier la formule

PARIS (AFP) - Axel Ganz, fondateur du magazine féminin Jasmin, se dit "un peu déçu" du démarrage de l'hebdomadaire, qui s'est écoulé à 145 000 exemplaires en moyenne, et souhaite modifier la formule pour en faire un "féminin généraliste people", dans un entretien aux Echos publié vendredi 15 décembre.


xel Ganz, ancien patron de Prisma Presse, présente Jasmin le 18 octobre 2006 dans son bureau à Paris
Photo : Fred Dufour/AFP

Depuis son lancement fin octobre, Jasmin, premier hebdomadaire féminin publié en France depuis 20 ans, s'est écoulé en moyenne à environ "145 000 exemplaires, avec des résultats variables selon les numéros et la promotion", indique M. Ganz.

L'ancien patron de Prisma Presse, qui s'était engagé auprès des annonceurs sur une diffusion garantie de 250 000 exemplaires, se dit "un peu déçu" de ce résultat. Selon lui, un "accord" a été trouvé avec les annonceurs sur les pénalités financières que le journal pourrait être amené à payer.

"Je pense que, sur le fond, le journal est bon, même s'il y a des choses à corriger", mais "l'environnement médiatique a changé", analyse M. Ganz. "Un titre hebdomadaire riche, mais un peu intemporel, est plus difficile à installer", poursuit-il.

M. Ganz affirme ne pas envisager l'arrêt du magazine et se donne jusqu'à fin mars 2007 pour que Jasmin "trouve la formule pour une croissance régulière de ses ventes". "Nous allons le faire évoluer en +féminin généraliste people+", explique-t-il.

Les rubriques actualité et mode sont appelées à évoluer, de même que la couverture, qui "s'apparente encore trop à celle d'un mensuel", déclare-t-il, ajoutant mener des études pour vérifier si le prix de vente (2 euros) est "pertinent". M. Ganz affirme que son objectif d'une diffusion de l'ordre de 250 000 exemplaires "reste inchangé".

"A 200 000 euros près, nous respectons le budget que nous avions établi pour 2006. En revanche, un écart significatif est prévisible sur les premiers mois de 2007", indique-t-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Médias
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER