×
Traduit par
Cecile Herrero
Publié le
21 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Budapest souhaite se positionner comme capitale de la mode de l'Europe centrale

Traduit par
Cecile Herrero
Publié le
21 oct. 2021

Après un arrêt dû au Covid, la jeune Fashion Week de Budapest a repris du service les 16 et 17 octobre, tentant ainsi de placer la Hongrie en tête de la sphère mode de l'Europe centrale. L'évènement a présenté une trentaine de marques locales, qui ont proposé des silhouettes innovantes où les racines culturelles se mêlent à un style contemporain pour l'été prochain.


Abodi PE 2022 Budapest


Les 28 défilés condensés en deux jours ont été mis en scène au dernier étage du building situé sur les bords du Danube, le Balna Budapest, devant un public composé d'une centaine de professionnels du secteur: journalistes, influenceurs et acheteurs internationaux. Parmi eux, l'allemand Mytheresa, l'italien Tessabit, le japonais Marubeni Fashion Link et le russe Fashion Hub.

En toile de fond de l'évènement s'est tenu un programme sur la semaine qui a impliqué toute la ville, avec 30 évènements annexes incluant des showrooms interactifs, des discussions sur la durabilité et un pop-up store dédié aux créations des stylistes présentés.

Aux côtés de poids lourds comme Nanushka et Kata Szegedi, des marques comme Aeron ou le streetwear artisanal de Zsigmond Dora ont défilé au premier round. Virag Kerenyi a enflammé le show avec des silhouettes spectaculaires, alors que le style baroque futuriste de Abodi a fermé la session de la première journée.

Parmi les acteurs de la seconde journée, les créations artistiques de Alma, l'upcycling de Borbala, le prêt-à-porter féminin anticonformiste de TheFour et celui urbain de Nubu, mais aussi Mero, qui crée une garde-robe classique avec une touche d'extravagance.
 

Virag Kerenyi PE 2022 Budapest


Derniers à embarquer, les marques Elysian et Katti Zoob ont clos cette édition passionnante réalisée grâce au travail de promotion de la fédération hongroise de mode et design (HFDA), créée en 2018 avec une équipe exclusivement féminine menée par Zsófia Bata-Jakab.
 
"Dans les prochaines années, nous entendons devenir le fashion hub de l'Europe centrale et le point de référence des productions mode des pays limitrophes comme l'Autriche, la Slovaquie, la République tchèque, la Roumanie et la Bulgarie", explique la dirigeante.

Au-delà de la vitrine que représente la Fashion Week de Budapest, l'ambitieux projet de la fédération hongroise passe par des partenariats sur le terrain avec des enseignes internationales de mode enclines à ramener une partie de la production textile sur le Vieux Continent après que le virus a montré la fragilité d'un approvisionnement uniquement centré sur l'Asie.
 

Kata SzegediPE 2022 Budapest - DR


La mode hongroise "est en train de gagner du terrain, mais les niveaux pré-Covid restent loin", continue la dirigeante. L'industrie textile dans le pays, qui compte 12.000 entreprises et 100.000 employés, a atteint des records depuis 2016-18, avec une croissance en valeur de la production textile-habillement de 30% à 150 milliards de forints (448,4 millions d'euros) et une part d'export d'environ 80%.

Après des étapes à Milan et Paris et l'expo 360 Design Budapest, la HFDA organisera en décembre prochain la conférence Budapest Fashion Tech & Summit. Sous la direction de Budapest Select, en partenariat avec la Camera Moda, la fédération porte deux fois par an à la Fashion Week de Milan une sélection de ses marques afin d'en soutenir la croissance internationale.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com