Farfetch rachète CuriosityChina pour renforcer ses positions en Chine

Afin d'étoffer ses services aux marques de luxe occidentales désireuses de se faire une place en Chine, Farfetch annonce l’acquisition de la start-up CuriosityChina. La société créée en 2013 accompagne déjà près de 80 marques de luxe et premium dans leur mise en avant sur les plateformes de vente et réseaux sociaux chinois.


Le luxe est devenu l'un des secteurs les plus dynamiques de l'e-commerce chinois - Farfetch

Les services proposés par CuriosityChina en termes de relation client (CRM) et de ciblage marketing digital vont rejoindre l’offre de Farfetch qui vient de mettre en place une offre de services en clé en main, baptisée Black & White Solutions. Une offre qui intègre notamment le design et la conception de sites, pages et applications mobiles de vente en douze langues, mais également des solutions d’expédition vers 190 pays, l’animation des comptes de marques sur le réseau social WeChat, et bien sûr une intégration dans le catalogue Farfetch.

« Les solutions que nous pouvons désormais offrir aux marques de luxe leurs donnent la possibilité de maintenir leur indépendance et leur personnalité tout en bénéficiant de capacités en marketing numérique sans égal en tirant parti de la puissance de la plateforme Farfetch et de l'expertise de CuriosityChina, se félicite Giorgio Belloli, directeur commercial de Farfetch. La Chine est un marché notoirement difficile pour les marques, mais nous sommes ravis de leur offrir un énorme avantage pour réussir sur ce marché. »

Farfetch, qui a posé les bases d’une future entrée en Bourse, compte depuis un an parmi ses actionnaires majeurs le géant chinois de la vente en ligne JD.com, qui a investi 400 millions de dollars dans le portail britannique. Un rapprochement qui s’inscrit dans un contexte d'offensive des acteurs chinois de la vente en ligne sur le front du luxe, eux aussi désireux de s'attirer les marques occidentales les plus prisées (lire notre dossier Chine : la bataille de l’e-commerce dans le luxe est lancée).

Les quelque 80 employés de CuriosityChina, qui opèrent depuis Pékin, Shanghai, Hong Kong mais aussi Paris, vont rejoindre Farfetch. De leur côté, les cofondateurs de la structure, Judy Liu, Alexis Bonhomme et Arthur Shui, deviennent respectivement directrice général, vice-président en charge du commerce et directeur de l’innovation de Farfetch China.

Cet investissement de Farfetch est le dernier mouvement fort qui agite le marketing digital chinois. En effet, mercredi Alibaba annonçait prendre une participation minoritaire dans Focus Media, spécialiste du secteur. Alibaba deviendra propriétaire d’environ 6,62 % de Focus Media, en échange de la coquette somme de 9,63 milliards de yuans (1,22 milliard d’euros). Le groupe chinois envisage par ailleurs d’acheter une autre part de 5 % dans les 12 prochains mois, selon un communiqué publié par l’entreprise.

Le communiqué dévoile également que le e-commerçant serait aussi sur le point d’investir 441 millions d’euros dans une entité contrôlée par le président de Focus Media Jason Jiang, à travers l’acquisition d’actions nouvellement émises. La société Focus Media, fondée en 2003, opère principalement dans le secteur des médias numériques interactifs et de la publicité en ligne en Chine. Une fois l’accord scellé, Alibaba deviendra l’actionnaire stratégique de Focus Media, a déclaré la firme dans un autre document déposé à la Bourse de Shenzhen.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER