×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
20 juil. 2021
Temps de lecture
6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fausto Puglisi, consultant créatif pour Cavalli: "J'aborde ma mission avec respect pour Roberto"

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
20 juil. 2021

Fausto Puglisi a dévoilé sa première collection masculine pour la maison Roberto Cavalli: à cette occasion, le créateur italien a sorti le grand jeu. Le designer sicilien, qui a habillé des célébrités comme Beyoncé, Lady Gaga et Jennifer Lopez, a présenté une collection techno-toscane-rock-star qui a connu un succès immédiat. Né à Messine, une ville antique fondée par les Grecs il y a 2.800 ans, qui revendique des influences normandes et gothiques, Fausto Puglisi est lui-même un créateur composite, qui mêle l'exubérance italienne à la fraîcheur californienne. Après avoir dévoilé sa première collection féminine pour Cavalli en février, il a enchaîné avec son premier défilé de prêt-à-porter masculin pour la marque florentine.

Nous avons rencontré le designer maximaliste afin d'en savoir un peu plus sur ses intentions pour Cavalli et sur sa vision colorée de la marque.
 

Fausto Puglisi, consultant créatif chez Roberto Cavalli- Photo : Avec l'aimable autorisation de Roberto Cavalli - Foto: per gentile concessione di Roberto Cavalli

 
FashionNetwork.com: Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans la mode masculine?

Fausto Puglisi: J'essaie de remettre Cavalli sur les rails. Je veux célébrer l'ADN de Cavalli, tout en gardant à l'esprit que nous vivons dans un monde où la perception des femmes et des hommes a changé. Prenons l'exemple du "playboy Cavalli" ; c'est un cliché qui n'a plus lieu d'être aujourd'hui. Pour moi, la jeune génération se caractérise par sa fluidité. Je pense que nous devons réinventer Cavalli sans aucune frontière — une marque fluide et interactive entre les hommes et les femmes.

Jusqu'à présent, je suis très heureux de la réaction des acheteurs, comme Selfridges et Neiman Marcus, qui ont tous deux adoré la première collection féminine que j'ai présentée en février. J'ai donc appelé cette collection "Season Zero", un pont entre le passé et l'avenir.

 
FNW : Quelle est l'idée principale de cette première collection masculine ?

FP : La nouvelle garde-robe de Cavalli met l'accent sur les pièces dépareillées. Je veux respecter la flamboyance de la marque. Je suis un Italien qui ne mâche pas ses mots, impossible pour moi de me transformer en intellectuel d'Europe du Nord. J'essaie de traduire Cavalli aujourd'hui pour la Chine et les États-Unis, Londres et Paris. Les jeunes aiment se sentir puissants, sans ressembler à des clowns. L'impression d'appartenir à une certaine communauté: vivre à New-York, se rendre à la boulangerie Magnolia à 2 heures du matin — avant le Covid, bien sûr — pour commander juste un petit gâteau. Et porter une chemise vintage avec un short acheté chez Nike Town.

Les hommes d'aujourd'hui se rendent sur notre boutique en ligne pour acheter un jean ou une chemise Cavalli qu'ils porteront avec un pantalon Zara, ou avec une chemise ou un sweat-shirt de leur grand-père. J'aimerais aussi développer sérieusement le denim et la maille, en mettant les motifs jacquards à l'honneur — après tout, nous créons les plus beaux jacquards d'Italie.


Roberto Cavalli - Prêt-à-porter masculin - Printemps-Été 2022 - Image : - Foto: per gentile concessione di Roberto Cavalli


FNW: Roberto Cavalli était l'un des plus grands créateurs d'imprimés de l'histoire de la mode, il n'avait pas peur d'associer la Renaissance au rock'n'roll. Comment comptez-vous mettre à profit cet héritage ?

FP: J'ai un souvenir très vif des motifs préférés de mon grand-père. Il faisait partie des résistants qui ont libéré l'Italie du fascisme. Il adorait les militaires et les marins américains qui débarquaient de leurs navires vêtus de chemises hawaïennes. Il avait l'habitude d'en porter lui aussi, pour ressembler à ses copains américains — ces imprimés font donc partie de mes premières obsessions esthétiques.
 
Pour moi, Cavalli s'apparente à Ferrari mais sous une forme très humaine. Pas un playboy distant, mais quelqu'un qui aime le vin, les amis et le plaisir des sens, et qui raffole de beaux jeans. Je visualise l'homme Cavalli dans un garage de Brooklyn, vêtu d'un nouveau jean à l'aspect huileux. Très très urbain, et plus démocratique.

 
FNW: Pourquoi avoir collaboré avec Mike Tyson ?

FP: J'ai visité un musée de cire à New York avant la pandémie; à ce moment-là, je dessinais des costumes pour Madonna, et j'ai pu observer cette trinité: Michael Jackson, Michael Jordan et Mike Tyson, attablés autour d'une partie de Monopoly. J'ai pensé au pouvoir des icônes, au Mao de Warhol, à leur puissance légendaire. Aujourd'hui, je déteste tous ces jugements qu'on reçoit sur les réseaux sociaux. Il est important d'avoir une seconde chance dans la vie, de tirer les leçons du passé et de refaire sa vie: c'est ce que Mike a fait.

Et si vous demandez à un jeune de 16 ans ou à un octogénaire qui est Mike Tyson, tout le monde le connaît. Aucune personnalité ne rassemble autant que lui. Lorsque nous tournions la vidéo ici à Milan, l'un des mannequins de 19 ans — qui pratique la boxe à Londres — possédait même un briquet à l'effigie de Mike Tyson ! Il est aussi célèbre que la Statue de la Liberté, Marilyn Monroe et Coca Cola. Une icône éternelle, qui a mérité son statut.



Roberto Cavalli - Prêt-à-porter masculin - Printemps-Été 2022 - Photo: Courtesy of Roberto Cavalli


 
FNW: Vous êtes né dans le Sud de l'Italie, n'est-ce pas? Comment se passe votre collaboration avec une marque toscane?

FP: Je suis sicilien. Mais la Sicile a été longtemps été dominée par des étrangers — arabes, romains, espagnols, normands et britanniques. Un territoire où différentes cultures cohabitent, comme à Palerme. C'est une île où nous avons toujours eu de l'empathie et accepté l'idée de vivre ensemble. Je suis fier de rappeler que c'est là que se trouvent les racines de Liza Minnelli, Al Pacino et Lady Gaga. Vous savez, quand j'ai déménagé à New York à 18 ans, j'y ai retrouvé mon cousin, et vous savez où il travaillait? Au restaurant de Robert De Niro.

FNW: À la tête de votre propre marque, vous avez habillé Jennifer Lopez, Madonna, Beyoncé. Qui voulez-vous habiller avec les collections masculines de Cavalli?

FP: Obama et, oh mon Dieu ! Mike Tyson évidemment. De Niro, Pacino et Scorsese. Je suis amoureux de lui ! Et Travis Scott et Kanye.


Roberto Cavalli - Prêt-à-porter masculin - Printemps-Été 2022 - Photo: Courtesy of Roberto Cavalli


 
FNW: Quel est l'ADN de Cavalli?

FP: J'aborde ma mission avec respect pour Roberto, car j'occupe sa maison et manipule sa marque. Roberto est terriblement exubérant, il aime les animaux, les gens et les peintures. Nous avons exploré ses archives en profondeur — pour retrouver les références les plus iconiques — et nous commençons à les mettre en lumière sur Instagram. J'habite toujours à Milan; notre siège est situé Via Bagutta, et nous avons également déménagé les archives à Milan. 

FNW: Quelles sont les découvertes qui vous ont le plus intéressé parmi les archives de Cavalli ?

FP: De manière générale, le génie de Roberto, surtout dans les années 70, quand il n'était pas encore célèbre. Avant qu'il habille Sharon Stone, les stars aux Oscars ou à Cannes. Je me suis rendu compte qu'il était très sincère et humain, qu'il se permettait de rêver et qu'il travaillait très dur pour donner vie à quelque chose de nouveau. Et les jeans, qu'il utilisait pour se raconter. Une personnalité singulière, à la fois mature et naïve.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com