Gilets jaunes : 56 % des Français ont modifié leur comportement d’achat

A l’occasion d’une enquête sur la sécurité dans le commerce, Opinionway et Perifem (fédération des grandes enseigne de la distribution) ont interrogé des Français sur l’impact des Gilets jaunes sur leur comportement de consommateur. Il ressort que, parmi les 1 029 personnes interrogées les 3 et 4 décembre, 56 % ont modifié leurs habitudes. Etude qui, au-delà de la réalité des blocages et des violences intervenues en marge du mouvement, met en lumière l’impact psychologique évoqué depuis plusieurs semaines par les professionnels. Impact qui commence par ailleurs à se faire sentir du coté du tourisme également.


Les commerces sont devenus un cible privilégiée dès les premiers jours de mobilisation des Gilets Jaunes, en particulier dans les périphéries - AFP

Les Français sont ainsi 30 % à indiquer s’être récemment moins rendu dans les commerces physiques car ils en auraient été empêchés par les barrages. Ils sont par ailleurs 29 % à indiquer qu’ils se sont moins rendus dans les commerces physiques par crainte d’être confrontés à des scènes de violences. Et ils sont en outre 29 % à indiquer que, dans les jours à venir, ils se rendront moins dans les commerces physiques par crainte d’être confronté à des scènes de violence. Par ailleurs, 43 % du panel indique vouloir reporter ses achats sur Internet. Un report qui est pour l'heure peu effectif, selon la fédération de la vente en ligne (Fevad).


Quelque 29 % du panel va éviter les commerces physiques dans les prochaines jours par peur des scènes de violence - Opinionway/Perifem

Le détail des réponses met par ailleurs en lumière que les personnes les plus inquiétées par ces violences éventuelles sont les plus jeunes consommateurs, la crainte étant moindre chez les plus de 35 ans, les 65 ans et plus étant ceux modifiant le moins leur comportement par appréhension. Peu de différence en revanche en termes géographiques. Si les consommateurs franciliens indiquent sans surprise avoir été moins bloqués que ceux du reste de la France, mais tous redoutent dans des proportions similaires d’assister à des violences.


Si la crainte des violences n'a pas de frontières géographique, il ressort que les jeunes consommateurs sont plus inquiets que les plus plus de 65 ans - Opinionway/Perifem

Mais les personnes ayant modifié leurs comportements soutiennent-elles les gilets jaunes ? Selon les chiffres recueillis par Opinionway, le mouvement n’est pas soutenu par 36 % des personnes s’étant retrouvées bloquées, 40 % parmi ceux s’étant moins rendu dans les commerces par peur des violences, et 41 % parmi ceux qui modèreront leurs déplacements dans les prochains pour cette même raison. A contrario, sur ces trois catégories, ils sont respectivement 28 %, 23 % et 24 % à soutenir les gilets jaunes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Business
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER