×
Par
AFP
Publié le
23 sept. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Guillaume Sarkozy craint une accélération des dépôts de bilan

Par
AFP
Publié le
23 sept. 2005

PARIS, 23 sept 2005 (AFP) - Guillaume Sarkozy, président de l'Union des industries textiles et patron d'une PME en cessation de paiement, redoute une accélération des défaillances d'entreprises dans le secteur dans les années à venir, a-t-il dit vendredi sur Europe 1.


Guillaume Sarkozy en avril 2005 à Villers-Bretonneux, dans l'usine textile Tissage de Picardie Rinet, dont il est le PDG - Photo : Philippe Huguen

M. Sarkozy, expliquant que chaque mois neuf entreprises textiles en moyenne déposent le bilan en France, a "peur que le rythme s'accélère sensiblement dans les mois à venir."

D'environ 100.000 aujourd'hui, le nombre d'emplois dans le secteur devrait passer "à entre 50.000 et 60.000 d'ici cinq à six ans", a estimé le frère du ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, en qualifiant ce processus d'"absolument inéluctable."

Guillame Sarkozy a notamment mis en cause la concurrence chinoise qui repose selon lui sur des "bases inéquitables (...) parce que la monnaie chinoise est trafiquée" et "parce que la Chine a le droit de copier nos créations."

Concernant son entreprise de 85 personnes, Tissage de Picardie, M. Sarkozy a indiqué avoir "quelques pistes" pour un éventuel repreneur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.