×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 oct. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Highsnobiety va-t-il être vendu ?

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 oct. 2021

Le magazine en ligne haut de gamme axé sur le streetwear Highsnobiety, qui possède aussi une plateforme e-commerce, serait en train de réfléchir à une éventuelle vente, après avoir reçu l'intérêt d'acheteurs potentiels.


Le magazine en ligne Highsnobiety va-t-il se vendre ? - Instagram: @highsnobiety / @knngrm

  
Selon un article du New York Times citant deux sources proches du dossier, la société a fait appel à la banque d'investissement LionTree afin d'étudier la possibilité d'une vente. Highsnobiety aurait déjà suscité l'intérêt de prétendants potentiels, mais aucun nom n'a été révélé pour le moment.

Fondée par David Fischer en 2005, Highsnobiety est basée à Berlin et possède également des bureaux à Londres et à New York. La société espère réaliser un chiffre d'affaires de 60 millions de dollars (51,6 millions d'euros) cette année.

Highsnobiety a suivi l'essor du streetwear haut de gamme, tout en bénéficiant des passerelles de plus en plus nombreuses entre médias et e-commerce ces dernières années.

Aux côtés de Goop et Glossier, la plateforme s'est transformée en un élégant magazine numérique, proposant à ses lecteurs des informations sur les marques les plus en vogue du moment et une sélection très précise de produits à acheter. L'entreprise a également lancé sa propre ligne de vêtements, tout en explorant la vente au détail par le biais d'une série de magasins pop-ups dans divers lieux, comme les aéroports de Paris et de Zurich. L'an passé Highsnobiety a du faire face aux contrecoups de la crise Covid, mais a enregistré l'entrée à son capital du fonds Mirabaud Lifestyle Impact & Innovation, avec Renaud Dutreil mais aussi David Wertheimer, fils de Gérard Wertheimer du groupe Chanel, aux manettes.

Compte tenu de leur popularité croissante et de leur grande capacité d'adaptation à l'évolution des habitudes de consommation, rien de surprenant à ce que les plateformes hybrides du même acabit que Highsnobiety aient fait l'objet d'un certain nombre de transactions très médiatisées ces dernières années.

En 2015, par exemple, Net-a-Porter a fusionné avec Yoox, une opération partiellement motivée par les activités éditoriales de la première, et au début de l'année, Ssense a reçu un investissement de la part de Sequoia Capital, portant la valorisation totale de la plateforme à plus de quatre milliards d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com