×
Publié le
6 janv. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Incendie d'OVH: cinquante-et-une entreprises réunies dans une procédure collective

Publié le
6 janv. 2022

Suite à l'incendie d'un datacenter d'OVH à Strasbourg en mars dernier, le cabinet Ziegler & Associé prépare un recours collectif réunissant les entreprises pénalisées par l'incident. Le cabinet indique aujourd'hui avoir rassemblé 51 plaignants, dont une entreprise du CAC 40, ainsi que des structures opérant dans l'univers du luxe et de la mode.


Le centre d'hébergement de données OVH de Strasbourg en mars 2021 - Shutterstock



La procédure sera officiellement lancée fin mars ou début avril via une lettre adressée à OVH. D'ici-là, d'autres entreprises souhaitant rejoindre le recours sont appelées à se manifester. Si l'affaire va réclamer du temps, les arguments d'OVH sont désormais connus: l'une des entreprises ayant rejoint le recours avait en effet précédemment tenté une action par elle-même. Sans succès.

OVH s'était prévalu de quatre arguments. Tout d'abord le fait qu'aucune faute ne serait imputable à OVH, qui invoque par ailleurs le "cas de force majeure". L'hébergeur de données revendique en outre une "clause limitative de responsabilité", et notamment des responsabilités excluant les "dommages indirects".

"Ce sont des arguments qui juridiquement ne tiennent pas !" indique à FashionNetwork.com maître Jocelyn Ziegler. Le cabinet indique pouvoir facilement prouver que des mesures de sécurité supplémentaires pouvaient être prises, notamment en hébergeant les sauvegardes de sécurité ailleurs. Le "cas de force majeure" est en outre réfuté, impliquant la responsabilité d'OVH même sur les dommages indirects. Est également réfutée la "clause limitative", au regard d'une obligation de fournir les services promis.

Seule certitude: l'affaire prend de l'ampleur. Ziegler & Associé indique que la plainte a été rejointe par une entreprise du CAC 40, dont le nom reste confidentiel. De même que celui du plaignant officiant dans la mode. Jocelyn Ziegler évoque néanmoins parmi les plaignants une entreprise évoluant dans le luxe, une société de conception de vêtements, une société de marketing spécialisée dans la mode, de même qu'un acteur de la presse spécialisée, et plus récemment une entreprise anglaise "officiant à mi-chemin entre communication et mode", indique l'avocat.

Comme l'avait mentionné FashionNetwork.com, cette procédure vise en priorité un règlement à l'amiable avec OVH. Faute de quoi l'affaire ira devant le tribunal de commerce. Un millier d'entreprises auraient été touchées par les conséquences de l'incendie, qui avait nécessité l'intervention de 115 sapeurs-pompiers et 44 engins. Les analyses du spécialiste Netcraft avaient identifié un impact sur 464.000 noms de domaines, dont 59.600 français. Entre 12.000 et 16.000 clients auraient été momentanément ou durablement touchés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com