×
Publié le
18 oct. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Belle Vie, le spécialiste des courses en ligne, s’ouvre à la beauté de niche

Publié le
18 oct. 2021

La Belle Vie, la start-up issue de la foodtech qui propose de se faire livrer ses courses à domicile en trois heures à Paris et petite couronne (à partir d'une heure dans Paris), et en cinq heures en Ile-de-France, étoffe son offre beauté et se fait plus pointue. La société française fondée en 2015 par Paul Lê et Alban Wienkoop a inauguré sur sa plateforme un corner virtuel baptisé "Les belles marques beauté", au sein duquel une centaine de labels de niche s’épanouissent parmi lesquels Atelier Nubio, Respire, What Matters ou encore Manucurist et Joone.


La Belle Vie inaugure un corner dédié aux marques de beauté - Instagram @labellevie_fr


Pour trouver le produit dont ils ont besoin au sein de cet espace, les clients peuvent naviguer par type de besoin (soin du visage, cheveux, maquillage…) ou par marque. Le corner "Les belles marques beauté" s’ajoute à l’offre existante de produits d’hygiène grand public avec des acteurs comme Nivea ou encore Garnier.

La Belle Vie, qui propose près de 15.000 produits et compte 20.000 clients récurrents, table en 2021 sur un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros, rapporte le magazine LSA. La société a enregistré un pic de ventes pendant la crise du coronavirus et réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros.

L'année 2020 aura également été marquée par une deuxième levée de fonds d’un montant de 11,6 millions d’euros réalisée auprès de Capagro, FJ Lab, A Plus Finance et du family office Celeste Management. Un tour de table qui intervient deux ans après une première augmentation de capital de 5,5 millions d’euros.

L'an dernier, La Belle Vie a aussi signé un partenariat avec Système U. La plateforme a ainsi doublé son nombre de références grâce à l’accès à la centrale d’achat de la Coopérative U Enseigne, qui, de son côté, optimise son service de livraison.

La Belle Vie, qui dispose notamment d’un entrepôt à Ivry-sur-Seine (94), prévoit de recruter 500 personnes d’ici fin 2021, doublant ainsi sa masse salariale. Un chiffre qui ne tient pas compte des 150 livreurs qui officient pour l’entreprise. "Aujourd'hui 95% de la flotte est sous-traitée. Notre objectif est d'avoir un taux de 90% de livreurs en CDI dans les dix prochains mois", indiquait Paul Lê en juillet dernier à LSA.

Et parmi les projets que cultive la start-up figure en tête celui de déployer son modèle dans de nouvelles villes françaises.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com