×
Publié le
8 oct. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Cosmetic Valley nomme Christophe Masson au poste de directeur général

Publié le
8 oct. 2018

Réuni le 5 octobre dernier, le conseil d’administration de Cosmetic Valley a voté à l’unanimité la nomination de Christophe Masson à la tête du pôle de compétitivité qui fédère 1 500 entreprises représentant l’ensemble de la filière française de la beauté. En charge de la stratégie de recherche et innovation de Cosmetic Valley depuis 2009, ce docteur en chimie organique et bio-organique âgé de 43 ans succède à Jean-Luc Ansel, le directeur général sortant et fondateur du pôle de compétitivité. Christophe Masson officiait d’ailleurs depuis une année comme directeur adjoint de Cosmetic Valley.


De gauche à droite : Christophe Masson, Marc-Antoine Jamet et Jean-Luc Ansel - Arnaud Lombard


« C’est une transition préparée, harmonieuse et logique qui vient d’avoir lieu (…) Christophe Masson connaît la feuille de route que le conseil d’administration lui assigne. Il va devoir incarner, à la tête de notre équipe, la modernité du pôle, continuer d’avancer, fortifier nos acquis, diversifier nos activités, asseoir notre leadership et remporter de nouvelles victoires », a déclaré le président de la Cosmetic Valley, Marc-Antoine Jamet (groupe LVMH).
 
De son côté, Jean-Luc Ansel devient vice-président exécutif chargé notamment du versant international du pôle ainsi que du suivi de la Maison internationale de la cosmétique, le nouveau siège de la Cosmetic Valley pour lequel Chartres Métropole  prévoit une enveloppe de 5,1 millions d’euros dédiée aux travaux.

Créée en 1994 et labellisée pôle de compétitivité en 2005, la Cosmetic Valley se revendique aujourd’hui comme  le premier centre mondial de ressources en parfumerie-cosmétique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com