×
Publié le
1 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La semaine de la Haute Couture parisienne revient avec 29 collections, mais sans les Russes

Publié le
1 juin 2022

C'est un retour en force après les restrictions imposées par la pandémie de Covid-19. En juillet, la semaine de la Haute Couture proposera les collections de 29 maisons à Paris, selon le calendrier provisoire publié par la fédération (FHCM) ce mercredi.


Shutterstock


 
Cependant, plusieurs maisons importantes manqueront à l'appel durant cette saison de quatre jours, notamment deux couturiers russes qui ont défilé à Paris ces dernières années - Ulyana Sergeenko et Yanina Couture.
 
Il n'empêche que des maisons aussi prestigieuses que Christian Dior, Chanel, Elie Saab, Giorgio Armani Privé, Balenciaga et Fendi Couture présenteront toutes des défilés physiques lors de la prochaine saison, qui débutera le lundi 4 juillet et se terminera le jeudi 7 juillet au soir, selon l'annonce faite par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, l'organe directeur de la Haute Couture française.

Seule Paris peut se targuer de présenter deux saisons annuelles de Haute Couture, véritable laboratoire de l'industrie et plus haute expression de la mode sur la planète. Un monde confidentiel d'à peine 2 000 clients - stars de cinéma, princesses et épouses de milliardaires - qui, en janvier et en juillet, envahit la capitale française, encombrant les rues de limousines avec chauffeur et réservant tous les meilleurs restaurants.
 
La plus grande première, et de loin, sera celle du créateur de Balmain, Olivier Rousteing, qui sera le créateur invité de la saison chez Jean-Paul Gaultier. Le français est le troisième designer invité par Jean-Paul à présenter une collection pour la marque française moderniste et excentrique.
 
La saison débutera le lundi matin avec Schiaparelli, devenue l'une des marques de luxe les plus en vogue du secteur sous la direction du couturier américain Daniel Roseberry, et se clôturera le jeudi soir avec la couturière française chevronnée Adeline André. Quant à la star espagnole de la couture, Juana Martin, elle a l'honneur de faire sa première apparition dans le calendrier officiel.
 
En tout, il y aura 29 marques et 27 défilés. Seuls Christophe Josse et Maison Rabih Kayrouz ne feront pas de défilés physiques, et se contenteront de présentations sur rendez-vous. Plusieurs autres marques ne participeront pas à la saison, notamment la jeune star du happening Charles de Vilmorin et la marque rock glamour française Azzaro.
 
Par ailleurs, Jacquemus, la maison française hyperactive sur Instagram, organisera son prochain défilé à Arles le 27 juin, le lendemain de la fin de la saison de six jours de la mode masculine à Paris. Paco Rabanne, Patou et la maison Alaïa présenteront pour leur part leurs collections de prêt-à-porter féminin le dimanche 3 juillet, respectivement à 16h30, 18h00 et 20h00.

Au regard de cet agenda, force est de constater qu'après plusieurs années de défilés annulés et de saisons largement numérisées en raison de la pandémie, la couture parisienne semble soudain en pleine forme.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com