×
Publié le
13 juin 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les souliers Sutor Mantellassi, propriété du Coréen E-Land, veulent reconquérir le monde.

Publié le
13 juin 2015

Sutor Mantellassi veut renouer avec les lustres d’antan, l’époque où cette marque de souliers de fabrication artisanale chaussait les célébrités de la planète : Giorgio Strehler, Fred Astaire, Ezra Pound, Gabriele D’Annunzio, Henry Fonda et autres Marcello Mastroianni…

Fondée aux portes de Florence en 1912 par les frères Enea et Ettore Mantellassi, la marque spécialisée dans la chaussure masculine, dont la société mère Lario 1898 est détenue depuis 2010 par le groupe coréen E-Land, a amorcé depuis 2015 un parcours de relance.

Un modèle Sutor Mantellassi printemps/été 2015

 
« L’homme connaît une très forte expansion dans la mode suivant la même évolution que la femme. Il a envie de se faire plaisir. Or, dans le segment de la chaussure de luxe masculine, les concurrents se comptent sur les doigts d’une main, de John Lobb à Berluti. Il y a donc un grand potentiel pour ramener Sutor Mantellassi, forte d’une très grande tradition, à un très haut niveau en lui permettant de retrouver sa place dans le monde », explique le nouveau patron, Anton Magnani, qui provient de chez Hugo Boss, où il a été pendant près de dix ans responsable de la division accessoires.
 
«La stratégie consiste à redonner de la valeur au produit avec un service à la hauteur et de la visibilité à travers une communication reflétant la correcte identité de la marque»,  poursuit-il. Dans cette optique, siège et showroom ont été transférés dans la via Montenapoleone, au cœur du luxe milanais, tandis que le réseau des fournisseurs a été réorganisé, tout comme l’équipe de style composée de spécialistes de la chaussure artisanale.
 

La boutique milanaise de Sutor Mantellassi tout juste rénovée


Pour l’instant, Sutor Mantellassi est distribué exclusivement à travers ses trois boutiques monomarques (Florence et Milan en propre et Kiev en partenariat). En 2016 débutera la distribution wholesale. « Je suis en train de recréer une image racontant cette histoire d’excellence. Un important investissement sera engagé entre 2016 et 2018 en terme de visibilité avec l’ouverture de 10 points de vente dans les principales capitales de la mode », indique le patron.

Toute la production est réalisée en Italie, entre la Toscane et les Marches, la petite entreprise employant une trentaine de personnes. « Plusieurs millions d’euros ont été investis dans cette relance. Nous allons élargir l’offre, de la chaussure aux accessoires, puis nous lancerons une collection capsule pour la femme », précise encore Anton Magnani.

Les souliers Sutor Mantellassi portés par Marcello Mastroianni en 1965

 
La première initiative a été lancée en janvier dernier au Pitti Uomo et se poursuivra toute l’année. L’entreprise a appelé cinq protagonistes de la mode et du design à revisiter la chaussure Sutor Mantellassi portée par Marcello Mastroianni, lorsqu’il laissa son empreinte sur le mythique Hollywood Walk of Fame, il y a exactement 50 ans, la même année où il tourna dans le célèbre film de Federico Fellini « La dolce vita ».
 
Il s’agit de Justin Deakin (Justin Deakin), Scott Fellows (Bassam Fellows), Scott Schuman (The Sartorialist), Toshinosuke Takegahare (Authentic Shoe & Co) et Thomas Erber (The Cabinet of curiosities), qui ont été invités à présenter leur réinterprétation dans cinq lieux à cinq moments différents.

Prochain rendez-vous en juin au Pitti Uomo à Florence avec la proposition du blogueur-photographe Scott Schuman.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com