Make My Lemonade ouvre ses portes ce mercredi

Révélée par son blog « Make My Lemonade » en 2012, la créatrice Lisa Gachet connaît le succès grâce à ses kits de patrons de couture « Do it yourself » avant de développer sa propre collection de prêt-à-porter. Une marque aux tonalités acidulées qui s’expose en pop-up et collaborations (avec Monoprix et Princesse tam.tam notamment) et s’invite aujourd’hui dans un espace de 350m2 longeant le canal Saint-Martin.


Make My Lemonade, la boutique

A l’intérieur de ce grand espace, un large couloir sous arcades présente l’univers pastel et acidulé Make My Lemonade. La caisse a des allures de comptoir d’hôtel et un premier corner en vitrine, changeant de sélection au fil des collections, concentre les pièces fortes de l’hiver et collaborations du moment. 
 
Pour remplir et animer les 350 m2, la créatrice complète son offre par la création d'espaces thématisés, un premier dédié aux workshops (ateliers herbiers, couture ou béton…) et au co-working s’installe ainsi en vitrine, des talks divers et variés devant être organisés régulièrement.
 
Si la collection Make My Lemonade se distille partout en boutique – avec cet hiver robes aux motifs botaniques, salopettes, pantalons de velours ou robe panthère -, « l’offre évoluant en fonction des désirs et envies de la communauté », d’autres marques invitées complètent la sélection, une quinzaine au total - les chaussettes Bonne Maison, les cactus AY, les vernis Nailmatic, les chaussures Swedish Hasbeens, la ligne de cosmétique Prescription Lab… -, certaines développant des éditions limitées pour la boutique.
 
Au bout du couloir, la créatrice inaugure aussi son espace mercerie, rappelant les fondements de la marque en proposant une quinzaine de kits de patronage (salopette, robe, chemise…), une machine avec écran tactile permettant de personnaliser soi-même sa commande (en choisissant le type de tissu, la taille et les motifs qui aideront à la réalisation). Au total, 1 001 combinaisons possibles et des tailles prévues pour aller jusqu’au 50 dès l’année prochaine.
 
Plus loin, Lisa Gachet dédie un espace aux artistes en collaboration avec la marque, l’illustratrice Léa Maupetit pour commencer, ses motifs se retrouvant imprimés sur cadres, carnets et tissus. Et toute l’année, un portant dédié aux anciennes collections évite l’envoi aux fins de stocks.
 
Enfin, l’espace caché au fond du magasin ouvre sur un café jaune et rose pastel, tout habillé de fleurs de soie signées de l’« horticultrice textile » Karuna Balloo, une sélection de magazines s’affichant aux murs. 
 
Pour son ouverture, la boutique invitera ce week-end en devanture une voiture jaune rappelant les codes couleur du magasin. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER