×

Man/Woman et Tranoï veulent attirer les acheteurs pour l'homme et la femme

Publié le
today 16 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Avec la démultiplication des profils d’acheteurs internationaux et de leurs besoins, dur métier que celui de salon pour parvenir à satisfaire ce public exigeant. D’où la nécessité pour eux de proposer une offre de plus en plus précise, de plus en plus efficace pour répondre à leurs demandes diverses : c’est ainsi que les rendez-vous BtoB de la Fashion Week masculine parisienne ont progressivement modifié leur visage. Preuve en est l’édition qui s’ouvre ce vendredi 18 janvier jusqu’au dimanche 20 janvier.
 

Dans les allées du Palais de la Bourse - Tranoï


Ils sont aujourd’hui deux sur la place de Paris à s’avancer sur le créneau haut de gamme et luxe : l’historique Tranoï – qui a fêté ses 20 ans l’an dernier – et le format Man/Woman, né en 2012. Tous deux ont élargi leur spectre.
 
Le premier, Tranoï, rassemblera 110 marques au sein de son fief, le Palais de la Bourse (IIe arrondissement). Un mix de marques de prêt-à-porter homme, femme, mais aussi d’accessoires – Nu, Sofie D’Hoore, Fête Impériale, Cathrine Hammel, Shu, pour ne citer qu’eux… - avec notamment des focus beauté et petite joaillerie, ou encore un pôle de marques venues d’Afrique du Sud.

Une démarche de proposer des nouveaux produits ou créateurs pour les acheteurs qui se prolonge cette année dans un nouveau dispositif baptisé « Only at Tranoï ». Pour se distinguer parmi les différents salons que les acheteurs parcourent à travers le monde, le rendez-vous parisien entend ainsi proposer des exclusivités.
 
Parmi ses exposants, 27 présenteront sous cette bannière des capsules limitées d’une vingtaine de pièces proposées uniquement à l’occasion du salon. Une opération qui fait l’objet d’un partenariat avec les Galeries Lafayette. Pour offrir de la visibilité aux exclusivités des marques, le Tranoï tiendra en effet un pop-up grand public pour la première fois au sein du grand magasin du boulevard Haussmann. Une sélection des pièces sera ainsi vendue aux visiteurs du premier étage du célèbre point de vente du 16 janvier au 4 février. Un bonus de visibilité pour les marques concernées.
 
A noter que Tranoï renouvelle son format showroom créateur, Tranoï Week, présentant notamment les jeunes pousses britanniques du London Show Rooms au 22 rue de la Roquette (XIe arrondissement) et ce jusqu’après la fin de la Fashion Week masculine, le 22 janvier.  


 
L’autre salon adossé à la Semaine de la mode homme à Paris, Man, repousse lui aussi ses murs et s’installera cette fois en trois lieux différents. Du 18 au 20 janvier, l’expérience mixte Man/Woman amorcée en juin dernier est en effet renouvelée, s’offrant son propre écrin au 46 rue Cambon (Ier arrondissement).

A la centaine de marques masculines qui exposent tout près de là aux numéros 7 et 19 de la place Vendôme - parmi lesquelles Archives 18-20, Eastpak, les montres Merci, Raeburn, Fred Perry… -, le salon ajoute donc un échantillon d’une trentaine de marques mixtes ou féminines présentant des pré-collections. Dans cet espace, on retrouvera notamment Closed, Armor Lux, Anthology Paris, Maison Labiche, Sessùn ou encore Le Mont Saint Michel.
 
Tranoï comme Man/Woman auront pour mission d’asseoir le caractère incontournable de la place de Paris dans le calendrier des acheteurs mode et ce malgré une inconnue : l’impact de la couverture médiatique internationale des manifestations des gilets jaunes sur les déplacements des professionnels du secteur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com