×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 nov. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mango veut réduire ses émissions de CO2 de 80% d’ici 2030

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 nov. 2021

La réduction des émissions de dioxyde de carbone est un défi que l’enseigne espagnole Mango s’est engagée à relever. D’ici 2030, elle veut réduire ses émissions directes et les émissions générées par l’énergie qu’elle consomme de 80%. Sur la même période, la société dirigée par Toni Ruiz s’est fixé l’objectif de contracter les émissions produites par sa chaîne d’approvisionnement de 35%.


Collection "Committed to the future" de Mango - Mango


Ces nouveaux engagements du groupe catalan s’intègrent dans le cadre de sa stratégie environnementale, qui comprend des "objectifs intermédiaires" avant la neutralité carbone, prévue pour 2050. L’entreprise a en effet rejoint les signataires du Fashion Pact et de la charte United Fashion.

"Les objectifs que nous nous sommes imposés pour réduire nos émissions sont ambitieux et reflètent notre ferme intention de poursuivre la transformation que nous avons entamée dans notre entreprise. Nous voulons être de plus en plus écoresponsables", commente Beatriz Bayo, la directrice de la responsabilité sociale de Mango.

En parallèle, Mango veut mettre en place des mesures d’efficacité énergétique dans ses boutiques, ses entrepôts et ses bureaux. L’approvisionnement en électricité issue de sources renouvelables augmentera "petit à petit", tandis que la production de déchets et l’utilisation de plastiques sera à l'inverse réduit.

D’ailleurs, Mango a commencé il y a un an à remplacer les sacs en plastique auparavant distribués dans ses boutiques par des sacs en papier. Fondée en 1984, l’enseigne prévoit que toutes ses collections présentent des "caractéristiques écoresponsables" d’ici 2022.

Implantée dans 110 pays, la chaîne de mode Mango a clôturé le précédent exercice avec un chiffre d’affaires en recul de 22,4% à 1,842 milliard d’euros. Au cours de cette période, la vente en ligne a généré 42% des ventes, soit 766 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com