×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 nov. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mulberry va développer sa production au Royaume-Uni dès que la reprise se fera sentir

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 nov. 2021

Mulberry compte bien continuer à développer sa production au Royaume-Uni. C’est en tout cas ce qu’a affirmé la marque après avoir présenté des résultats pour le moins encourageants cette semaine. La griffe de maroquinerie de luxe mentionne régulièrement ses installations de production dans son rapport d’activité, et son PDG Thierry Andretta a ajouté qu’environ 60% de ses produits sont maintenant fabriqués au Royaume-Uni, contre 50% avant la pandémie.


Mulberry


L’année dernière, la marque avait déjà ouvert une ligne de production supplémentaire dans l’un de ses deux ateliers de Somerset et pourrait en ajouter une autre si le rythme des ventes continue de croître, ce qui entraînerait la création de 50 emplois.

Mais ce n’est pas tout: les ventes de Mulberry ont bondi de 34% au premier semestre. Après six premiers mois déficitaires en 2020, le label renoue avec les bénéfices.

Ces derniers temps, la stratégie de relocalisation de la production en Grande-Bretagne a dopé l’activité de la marque, car le Brexit et la pandémie ont entraîné des difficultés d’approvisionnement pour les entreprises qui fabriquent à l’étranger.

Thierry Andretta déclare: "Les décisions audacieuses que nous avons pris concernant la concentration de nos capacités de production en Grande-Bretagne nous placent en bonne position pour les fêtes de fin d’année. Notre chaîne d’approvisionnement est agile. Lorsque nous avons établi un calendrier prévisionnel pour le Brexit, nous avons anticipé les bouleversements qui pourraient en découler et avons commandé plus de matières premières que d’habitude et conservé plus de stocks. Cela signifie que nous ne sommes pas affectés par la crise d’approvisionnement mondiale".

Des résultats pour le moins encourageants, et des déclarations de Thierry Andretta qui le sont tout autant. D’ailleurs, le cours de l’action a gagné 24% mercredi matin, mais l’euphorie est légèrement retombée jeudi matin avec une baisse de 5%. L’entreprise est valorisée à 211 millions de livres (248,45 millions d’euros), bien moins qu’il y a dix ans quand une action valait environ 22,50 livres (26,49 euros), contre 3,67 livres (4,32 euros) aujourd’hui.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com