Nike nomme Noel Kinder responsable du développement durable

Le jeu de chaises musicales continue chez Nike. L'équipementier sportif américain a annoncé ce mardi 3 juillet 2018 la nomination de Noel Kinder au poste de responsable du développement durable en remplacement de Hannah Jones, qui prend de son côté la tête de l'incubateur d'entreprises interne. 


Nike confie les questions de durabilité à un cadre interne - Nike Inc.

À son nouveau poste, Noel Kinder reportera à Eric Sprunk, directeur de l'exploitation, et à Tom Clarke, président en charge de l'innovation. Officiellement, il dépendra de la commission interne dédiée à la responsabilité d'entreprise et au développement durable, elle-même aux ordres du conseil d'administration de Nike, a précisé l'entreprise basée à Portland, dans l'Oregon.

Noel Kinder, qui travaille depuis 19 ans pour Nike, était dernièrement vice-président chargé de la fabrication et de l'approvisionnement durable. Avant cela, il a dirigé les activités de Nike au Vietnam, où il y supervisait toute la chaîne de fabrication. Au cours de ses deux décennies chez Nike, Noel Kinder a évolué à diverses fonctions dirigeantes dans les départements chaussures et vêtements, ainsi qu'au sein des services financiers et de planification stratégique.

Dans ses nouvelles fonctions, Noel Kinder succède à Hannah Jones, qui, après avoir dirigé le département développement durable durant quatorze ans, prend la tête du programme d'incubation de Nike en tant que présidente de Nike Valiant Labs, nouveau nom du Nike Innovation Accelerator.

« Nous avons réalisé des progrès incroyables au cours de la dernière décennie, et je suis impatient de voir Noel poursuivre le travail et le changement mis en œuvre par Hannah, a déclaré Mark Parker, PDG de Nike. Dans cette époque nouvelle, Hannah va jouer un rôle crucial : nous cherchons à innover et à bousculer nos propres modèles pour entamer la prochaine phase de notre croissance. »

Au cours du dernier trimestre de son exercice 2017/18, Nike a renoué avec la croissance en Amérique du Nord, ce qui ne lui était pas arrivé depuis plus d'un an. Ses ventes trimestrielles ont progressé au niveau local de 2,76 %. Sur l'ensemble de l'exercice clos le 31 mai, son chiffre d'affaires à l'échelle mondiale a augmenté de 6 % pour atteindre 36,4 milliards de dollars (environ 31,3 milliards d'euros), encourageant l'entreprise à se fixer un objectif de 50 milliards de dollars à l'horizon 2020.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

SportNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER