×
Publié le
4 janv. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pimkie ferme sa filiale suisse

Publié le
4 janv. 2022

La réduction de voilure à l'export se poursuit chez Pimkie. Affectée par la pandémie, l'enseigne française de mode féminine a décidé de la fermeture d'un nouveau marché fin 2021. Il s'agit de la Suisse, où la chaîne du groupe FashionCube ne possédait plus que deux magasins. La mise en liquidation de la société Mode Diffusion System (MDS), qui supportait l'activité de Pimkie dans le pays, a été actée le 17 décembre dernier par le tribunal de Bâle. Elle était en cessation de paiement depuis début novembre.


Le magasin de Genève - Centre commercial La Praille


Les neuf vendeuses des points de vente de Genève et Crissier (près de Lausanne) sont donc concernées par un plan social. Le média local RTS rapporte un "licenciement abrupt" avant les fêtes, témoignages de salariées à l'appui. La direction de l'enseigne indique de son côté que "MDS se fait soutenir par un cabinet local pour accompagner l’entreprise et les collaborateurs dans cette situation".

Elle nous précise en outre que le chiffre d'affaires réalisé par les deux magasins est en régression depuis 2017, et que leur résultat d'exploitation était négatif fin 2019: "La crise liée au Covid-19 a malheureusement accéléré la régression et accentué les difficultés de ces deux succursales", justifie-t-elle.

Le retrait suisse fait suite à plusieurs autres départs. En 2021, l'enseigne est sortie de Belgique (23 magasins) et d'Autriche (13 unités), et a réduit son parc de moitié en Allemagne (40 unités conservées sur 75), tandis qu'elle a mené un plan social en Espagne. Depuis décembre dernier, la société allemande Young Fashion gère désormais en franchise les points de vente Pimkie encore situés sur les marchés espagnol, portugais et allemand.

D'autre part, l'enseigne ayant célébré ses 50 ans en 2021 enregistre le départ de son directeur général Yann Hinsinger durant ce mois de janvier. La personne qui le remplace n'est pas encore annoncée. Les syndicats redoutent une éventuelle restructuration. Souhaitant reconquérir les 18-25 ans, la marque revendique un parc de 500 magasins dans le monde, dont 300 magasins dans l'Hexagone.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com