×
Publié le
1 juil. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Reebok: Adidas attendrait une offre du duo Wolverine Worldwide - Authentic Brands Group

Publié le
1 juil. 2021

Officiellement, l'heure est encore à la revue stratégique de l'activité de Reebok pour savoir s'il est opportun de procéder à une vente. Mais au niveau du siège d'Adidas, à Herzogenaurach, le projet de cession de sa marque américaine est discuté de longue date. Et le géant allemand attendrait à présent les offres fermes.


Kasper Rorsted, CEO d'Adidas - Adidas



Adidas a établi une liste restreinte de candidats à la reprise pour la marque américaine, croit savoir Reuters. Cette cession permettrait de mettre un terme à un investissement malheureux qui n'a jamais répondu aux attentes de l'entreprise allemande d'articles de sport, selon des sources proches du dossier.

Côté américain, un attelage entre le spécialiste de la chaussure Wolverine Worlwide (Merrell, Saucony,...) et le spécialiste de la transformation de marques Authentic Brands Group semble réellement intéressé. Authentic Brands, qui a déjà repris Volcom ou tout récemment les marques Heritage du groupe PVH, préparerait son entrée en Bourse et une telle opération pourrait renforcer l'intérêt des investisseurs américains pour un géant de l'habillement et de la chaussure américain. Le duo a été invité à soumettre une offre finale en août explique Reuters. Un calendrier qui permettrait à Kasper Rorsted, le directeur général d'Adidas qui a oeuvré ces dernières années à la transformation de Reebok et en particulier à l'amélioration de sa rentabilité, de pouvoir potentiellement donner des éléments aux observateurs financiers lors de la présentation des résultats semestriels du groupe, le 5 août prochain. Reuters souligne que l'équipage Wolverine-ABG n'est cependant pas le seul sur les rangs.

Les sociétés d'investissement Advent, qui revendique plus de 80 investissements dans 22 pays dans les secteurs des biens de consommations et du retail (Dufry, Douglas,...), CVC qui est présente dans le monde entier et dans tous les secteurs et est actuellement au capital de Tendam, A Bathing Ape ou Breitling seraient dans la course. Les sources citent aussi les sociétés Cerberus, spécialiste des prises de participation dans l'industrie, la santé et l'immobilier, et Sycamore qui a investit dans plusieurs marques ou enseignes américaines comme Stuart Weitzman, Kurt Geiger, Nine West ou The Limited.

Évoqués lorsque le dossier s'est confirmé, de grands acteurs du sport comme VF Corp ou les géants chinois Anta et Li Ning, n'émergent pour l'instant pas dans les acteurs pressentis pour une reprise.

Pour Adidas, la vente de Reebok marquerait la fin de quinze années complexes. Le groupe allemand avait racheté la marque américaine Reebok pour 3,8 milliards de dollars en 2006. A l'époque, celle-ci était présente sur la plupart des sports américains et son poids était quasi-équivalent à celui d'Adidas qui comptait concurrencer son grand rival Nike, sur son marché domestique. Reebok a été transformée, Adidas reprenant en direct certains sports aux Etats-Unis, et s'est focalisée sur l'offre fitness et urbaine. Avec des performances qui ont souvent déçu les actionnaires du groupe allemand. Plusieurs d'entre eux ont ainsi demandé à plusieurs reprises la cession de la marque. Une cession qui aujourd'hui pourrait rapporter jusqu'à 1 milliard d'euros (1,2 milliard de dollars).

Adidas s'est refusé à tout commentaire. Les candidats potentiels à la reprise ont également refusé de faire des commentaires ou n'étaient pas immédiatement disponibles pour en faire.

En 2020, Adidas a réalisé 19,844 milliards d'euros, dont 1,4 milliard pour Reebok.

Avec Reuters

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com