×
Par
Reuters API
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
24 mars 2022
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Richemont se sépare de ses parts dans l’horloger suisse Greubel Forsey

Par
Reuters API
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
24 mars 2022

Des documents publiés jeudi indiquent que le groupe de luxe Richemont a cédé l’intégralité de sa participation de 20% dans la marque d’horlogerie suisse Greubel Forsey.


Greubel Forsey



Un communiqué de Greubel Forsey explique que depuis le 18 mars, l’intégralité des actions de la marque sont aux mains de ses fondateurs, Robert Greubel et Stephen Forsey, et de son directeur général Antonio Calce.

Fondée en 2004, la maison Greubel Forsey est spécialisée dans les montres très compliquées. En 2006, elle a vendu 20% de ses parts à Richemont, qui possède notamment Cartier et d’autres maisons de luxe. Le rapport annuel de l’entreprise, revenant sur l’exercice clôturé en mai 2021, montre que Richemont détenait toujours ses parts dans Greubel Forsey à cette époque.

“Cette indépendance va permettre à Greubel Forsey de décider des prochaines étapes de son développement et de sa maturité en toute liberté”, se réjouit le PDG Antonio Calce dans le même communiqué.

Un porte-parole de Richemont a bien confirmé la transaction sans donner de détails supplémentaires.
En janvier, le groupe français Kering avait pour sa part revendu ses marques de montres haut de gamme Girard-Perregaux et Ulysse Nardin à leurs dirigeants respectifs.
 

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.