Showroomprivé lance un nouvel avertissement sur ses résultats

PARIS (Reuters) - Showroomprivé, spécialiste du déstockage de mode en ligne, a lancé lundi un nouvel avertissement sur ses résultats 2017 après une performance décevante au quatrième trimestre, où il génère une part importante de ses revenus et de sa rentabilité.


Photo d'archives/REUTERS/Christophe Ena

 Le groupe a annoncé que son chiffre d‘affaires et son Ebitda (excédent brut d‘exploitation) - hors Saldi Privati - annuels seraient inférieurs aux 690 millions et 25 millions d‘euros attendus, sans plus de précisions.

“A ce jour, la performance du quatrième trimestre (...) a été inférieure aux attentes, notamment en raison d‘une dynamique commerciale moins importante que prévu sur certaines catégories de produits et d‘un environnement concurrentiel renforcé, en particulier autour du Black Friday”, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le “vendredi noir”, copié sur le vendredi de soldes qui lance les achats de Noël aux Etats-Unis au lendemain de la fête de Thanksgiving, s‘est traduit cette année en France par des soldes massifs chez les distributeurs, tous secteurs confondus.

L‘annonce a fait plonger le titre Showroomprivé en Bourse ce lundi. La valeur décrochait de 22% autour des 7 euros à 16 heures, accusant une chute de 66% depuis le début de l‘année, pour une capitalisation boursière de 247 millions d‘euros.

Showroomprivé précise qu‘il détaillera un nouveau plan d‘action opérationnel lors de la présentation de ses résultats 2017, prévue en mars prochain.

Le groupe avait déjà lancé un avertissement sur ses résultats en octobre, revoyant à la baisse l‘ensemble de ses objectifs de 2017 pour prendre en compte le poids de ses investissements et de ses coûts logistiques.
En juillet, il avait noué un partenariat stratégique avec Conforama, filiale du groupe sud-africain Steinhoff, actuellement en pleine tourmente après l‘ouverture d‘une enquête sur des irrégularités comptables.
Steinhoff est devenu à cette occasion son premier actionnaire avec 16,9% du capital.

Showroomprivé a indiqué qu‘après une année consacrée à l’évolution stratégique et la transformation du groupe - acquisition de Beautéprivée, partenariat avec Conforama et intégration de Saldi Privati - David Dayan et Thierry Petit, ses deux cofondateurs, allaient “se concentrer sur la conduite opérationnelle et l’exécution de la feuille de route stratégique à moyen terme”.

Pascale Denis

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER