Suisse : les exportations horlogères en baisse de 6,9 % en septembre

Les exportations horlogères suisses se sont inscrites en baisse de 6,9 % en septembre, à 1,7 milliard de francs suisses (1,4 milliard d'euros), accusant leur premier repli depuis avril 2017, a annoncé jeudi la fédération horlogère suisse (FH).


Les exportations horlogères en baisse de 6,9 % en septembre - Tag Heuer

« Il est toutefois trop tôt pour y voir un changement de tendance important », a toutefois estimé la FH dans un communiqué.

Cette baisse s'explique en partie par le fait que le mois de septembre comptait un jour ouvrable de moins, a-t-elle jugé, notant que la croissance depuis le début de l'année se maintient « à un niveau élevé ».

Depuis janvier, les exportations horlogères se sont accrues de 7,5 %, sous l'impulsion en particulier de Hong Kong, le plus gros marché au monde pour les fabricants de montres suisses, où elles ont augmenté de 24 % sur les neufs derniers mois.

En septembre, elles ont toutefois fléchi de 3,5 % sur ce marché clé, où les touristes chinois sont nombreux à venir faire leurs achats de luxe.

Hong Kong n'avait plus connu de faiblesse depuis un et demi, a noté la FH, soulignant que la tendance reste « très soutenue » malgré ce repli.

En Chine, l'autre grand marché de référence pour l'horlogerie suisse, les exportations de montres ont en revanche grimpé de 17,3 %. Elles sont également restées bien orientées au Japon, bien que la croissance ait ralenti durant les quatre derniers mois, ne progressant que de 2,4 % en septembre. Elles ont en revanche reculé de 3 % aux Etats-Unis et de 2 % au Royaume Uni. En France, elles sont restées stables.

Après deux années difficiles, les exportations horlogères suisses s'étaient graduellement redressées depuis le printemps 2017, puis avaient connu une nette accélération depuis 2018 notamment grâce à la demande en Asie.

Récemment, les valeurs du luxe ont été chahutées en Bourse lors du mouvement de correction qui a touché toutes les grandes places financières, les investisseurs s'inquiétant des éventuelles répercussions d'un ralentissement en Chine, un des plus gros débouchés pour le secteur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

HorlogerieLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER