×
Par
AFP
Publié le
4 janv. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Télétravail: Borne va demander du "pragmatisme" à l'Inspection du travail

Par
AFP
Publié le
4 janv. 2022

La ministre du Travail Élisabeth Borne va demander du "pragmatisme" à l'Inspection du travail dans ses contrôles sur le respect des trois jours obligatoires de télétravail, en affirmant que celui-ci pourrait être calculé "en moyenne" dans une entreprise.


La ministre du Travail Elisabetn Borne, à la sortie du Conseil des ministres, à l'Elysée, Paris le 22 décembre 2021. - AFP/Archives


"Je donnerai une instruction à l'Inspection du travail de pouvoir accepter dans une entreprise que certains puissent en faire un peu plus et d'autres un peu moins", a-t-elle déclaré sur franceinfo.

Depuis lundi et pendant trois semaines, les entreprises où cela est possible doivent permettre à leurs salariés de télétravailler trois jours par semaine, voire quatre.

"Il y a des salariés qui n'en peuvent plus du télétravail, il faut prendre en compte cette situation et faire preuve de pragmatisme", a-t-elle ajouté. Les trois jours, c'est "en moyenne" dans une entreprise.

"L'objectif à la fin c'est de faire baisser la présence sur site (...) Avant les vacances, 60% des salariés dont les postes sont télétravaillables facilement étaient en télétravail. Évidemment il faut faire plus", a-t-elle insisté.

Mme Borne a indiqué avoir demandé à l'Inspection du travail de passer de 1.000 à 5.000 contrôles par mois même si "la très grande majorité des entreprises jouent le jeu".

Le gouvernement a déposé un amendement dans le projet de loi sur le pass vaccinal examiné à l'Assemblée qui prévoit une amende administrative pouvant aller jusqu'à 1.000 euros par salarié concerné, dans la limite de 50.000 euros.

Face aux critiques de Laurent Berger (CFDT) sur le manque d'inspecteurs du travail, elle a répondu "croire beaucoup au rôle des représentants des salariés pour que ces règles se mettent en place".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Business