×
Publié le
12 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Thelios accueille Andrea Guerra à son board

Publié le
12 mai 2021

C’est en toute discrétion qu’Andrea Guerra a rejoint le conseil d’administration de Thelios. En tant que membre du board, le manager italien, qui a notamment dirigé pendant dix ans Luxottica, apportera son expertise à la coentreprise créée en 2017 par LVMH (51%) et Marcolin (49%) pour internaliser l'activité eyewear du numéro 1 du luxe.


Andrea Guerra - LVMH

 
Une triple casquette, donc, pour le top-manager, qui depuis qu’il est arrivé chez LVMH en 2019, s’est d’abord vu confier la direction du pôle "LVMH Hospitality Excellence", regroupant les hôtels Cheval Blanc et Hôtels & trains Belmond avec l'Orient Express, puis depuis fin 2020 également la supervision des activités des maisons italiennes Fendi et Loro Piana.
 
Le manager italien, qui a transformé le lunetier italien Luxottica en un géant de l’optique faisant bondir son chiffre d’affaires d’un peu moins de 3 milliards d’euros à 7 milliards entre 2004 et 2014, reprend ainsi service dans la lunette. Mais, selon nos informations, il ne devrait pas endosser un rôle exécutif au sein de Thelios, dont le directeur général Giovanni Zoppas est sur le départ. Ce dernier quitte le lunetier pour prendre la direction de l’équipementier Tecnica Group. Son successeur doit être annoncé sous peu.

Depuis sa création il y a trois ans, Thelios s’est fortement agrandie. Après avoir inauguré une première usine à Longarone, dans le district de la lunette de Belluno, au nord de l'Italie, la société y a implanté une deuxième manufacture. Elle pilote désormais, au-delà de Dior et de sa ligne propre 9.81, les collections de lunettes de Celine, Loewe, Stella McCartney, Kenzo, Fenty, Fred, Berluti et Rimowa.
 
Diplômé de l’université de Rome “La Sapienza”, Andrea Guerra a débuté sa carrière en 1989 dans le secteur de l’hôtellerie comme directeur marketing chez Marriott International. En 1994, il rejoint Merloni Elettrodomestici, rebaptisé Indesit, où il occupe différentes fonctions dans le commercial, la production et les services centraux, avant d’en devenir directeur général en 2000. Quatre ans plus tard, il prend les commandes de Luxottica, et ce jusqu’en 2014.

Après un an de parenthèse politique, où il joue les conseillers auprès du président du Conseil italien Matteo Renzi, Andrea Guerra revient aux affaires en tant que président exécutif d'Eataly, le temple de la gastronomie italienne. Un job qu’il quitte à l'automne 2019 pour rejoindre LVMH, tout en intégrant en 2020 le comité exécutif du groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com