Tod’s clôt 2017 en recul, tablant sur une reprise pour 2018

Tod’s clôt l'année 2017 encore sur une note négative, annonçant 2018 comme une « année de transition ». Pour l’an dernier, le chausseur de luxe italien fait ainsi état d’un chiffre d’affaires de 963,3 millions d’euros, en baisse de 4,1 % (-3,1 % à taux de change constant) par rapport à 2016, indique-t-il dans un communiqué sur ses résultats annuels préliminaires. Des résultats légèrement inférieurs aux prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur 965 millions.


La dernières campagne de Tod's - tods.com

« 2018 sera une année de transition : l’équipe des dirigeants a beaucoup changé et a mis en place des mesures. Je crois que dans la deuxième partie de l’année, nous commencerons à voir les résultats de leur travail », déclare dans le communiqué le PDG de Tod's, Diego Della Valle. « Nous avons défini les nouveaux formats pour les boutiques et un projet de pop-up store que nous allons emmener dans le monde, dans certains cas en collaboration avec nos partenaires », poursuit-il.
 
L’entreprise souligne notamment l’amélioration enregistrée en fin d 'année. Le chiffre d’affaires pour le seul quatrième trimestre s’élève à 241,1 millions d’euros, avec une tendance encore négative mais moins marquée par rapport aux neuf premiers mois de 2017. Toutefois, l’incertitude pesant encore sur 2018 et ces résultats en demi-teinte ont amené les analystes à revoir leurs prévisions à la baisse pour l’année qui vient de commencer. La visibilité sur la relance de Tod’s est d’autant plus limitée que le nouveau CEO, Umberto Macchi di Cellere, n’a pas encore présenté son plan de bataille.
 
La relance se fait encore attendre, en effet, au vu du repli des ventes de 2,8 % à périmètre comparable au sein des magasins monomarques du groupe. L’entreprise italienne a surtout pâti en 2017 de la baisse des ventes sur les segments de la chaussure, son cœur de métier, et de la maroquinerie, reculant dans toutes les régions à l’exception de la Grande Chine (+0,8%, +3% à taux de change constant).
 
Le chausseur a vu, en particulier, son chiffre d’affaires s’effondrer de 19,3 % aux Etats-Unis et se réduire de 4,3 % sur l’Italie, « en raison de la faiblesse des ventes en gros, surtout dans les villes de province », qui ne sont pas soutenues par le tourisme.
 
De fait, sur l’ensemble des marchés, les ventes à travers le canal en gros ont chuté de 8,4 %, tandis que, dans les boutiques monomarques en gestion directe, la baisse n’a été que de 1,5 %.  Au 31 décembre 2017, la société pouvait compter sur un réseau de vente composé de 275 monomarques en gestion directe et 112  en franchise.
 
En 2017, les ventes de sa marque phare, Tod’s et ses célèbres mocassins à picots, ont baissé de 7,7 % à 515,7 millions d’euros. Celles de Hogan ont reculé de 4,8 % à cause de la baisse de consommation enregistrée en Italie. Les marques Fay et Roger Vivier terminent en revanche l’année 2017 sur une hausse respectivement de 1,4 % et 7,8 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - AccessoiresLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER