Wacoal promeut l'art au féminin en France

Si Wacoal a toujours apporté un intérêt particulier à la France, en faisant du territoire hexagonal sa porte d'entrée en Europe dans les années 90, la marque de lingerie japonaise poursuit aujourd'hui cette tradition. C'est ainsi qu'elle lance une première opération de communication spécifique pour ce marché. Une campagne qui ne relève pas des codes publicitaires classiques puisqu'il s'agit de promouvoir des artistes françaises, au nombre de six, avec la complicité du cercle de femmes Wise Women.


Dans les coulisses du shooting de la photographe Camille Vivier, artiste retenue pour la campagne - Wacoal

La marque de lingerie s'associe ainsi à ce collectif de femmes créé en 2017 par Séverine Redon et Maroussia Rebecq (Andrea Crews). Ensemble, elles ont sélectionné six artistes auxquelles ont donné carte blanche pour proposer une œuvre sur le thème de la beauté féminine. Un dispositif qui repose sur une communication sur les réseaux sociaux autour des processus créatifs de chacune, dès ce mois de décembre et ce jusqu'en mars, mois du point d'orgue de l'opération. Les œuvres feront ainsi l'objet d'une exposition à la Villa Rose à Paris, du 8 au 16 mars, où elles seront vendues au profit du programme de mentorat de Wise Women.

« C'est notre première véritable opération sur le marché français, mais les contenus seront traduits dans toutes les langues pour nos réseaux sociaux, explique Evelyne Piegay, responsable des ventes Europe et directrice Wacoal France. Nous voulions communiquer différemment pour positionner la marque d'une certaine manière. Cela dit évidemment quelque chose de notre cliente, c'est évidemment une approche sélective en parlant d'art moderne », ajoute-t-elle.

La marque haut de gamme qui se dit « accessible chic » veut ainsi travailler sa notoriété de manière ciblée pour aller conquérir de nouvelles femmes. « En France, nous avons une clientèle très fidèle et un réseau de 600 points de vente. Nous sommes aux Galeries Lafayette, au Printemps et reviendrons bientôt au Bon Marché, en février prochain », affirme Evelyne Piegay, qui pense que l'activité de la marque dans l'Hexagone n'est pour autant pas encore à maturité. « Nous pouvons encore progresser en matière de représentation et de pénétration par rapport à nos concurrents de la lingerie haut de gamme », ajoute la dirigeante.

En Europe, la marque Wacoal réalise 81 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel au dernier pointage, et la France est toujours son premier marché, devant le Royaume-Uni et l'Allemagne. Au total, à l'échelle mondiale, incluant le marché nippon bien loin devant les autres, et en comptant toutes les marques du groupe (Freya, Fantasie, Elomi, Goddess, B.tempt’d...), le groupe réalise 1,5 milliard d'euros de ventes.

Communiquer sur un créneau culturel, une approche déjà éprouvée au Japon sous la signature "Wacoal mécène de la beauté", puisque la marque née en 1946 entretient des liens étroits avec l'art, initiés par son fondateur aujourd'hui disparu, Koichi Tsukamoto, qui a notamment fondé le Kyoto Costume Institute, le premier musée de la mode au Japon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieCampagnes
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER