×
Publié le
15 avr. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

France: une overdose de centres commerciaux ?

Publié le
15 avr. 2014

Si la France présente des rythmes de développement bien moins impressionnants qu’en Russie et en Turquie, elle se place juste derrière ces deux pays s’agissant de la production de nouveaux mètres carrés de centres commerciaux selon les analyses du cabinet spécialisé Cushman & Wakefield.

Un peu plus d’1 million de nouveaux mètres carrés y sont annoncés en 2014 et 2015, un volume gonflé par plusieurs opérations de créations de centres commerciaux régionaux. Qwartz à Villeneuve-la-Garenne vient ainsi d'ouvrir et Le centre Terrasses du Port est attendu pour mai à Marseille.

"Deux projets révélateurs de l’intérêt porté aux plus grands centres par des marques étrangères renommées", souligne Cushman & Wakefield. Marks & Spencer et Primark, qui ont récemment amorcé ou repris leur développement dans l’Hexagone, figurent ainsi parmi les principales locomotives de Qwartz.

Qwartz est l'exemple de grands centres aux enseignes internationales, avec Primark et Marks & Spencer


Toujours selon le cabinet spécialisé en immobilier, les Terrasses du Port font également la part belle aux enseignes présentes depuis peu dans l’Hexagone, comme JD Sports, Pandora ou Kiko.

"Ce projet se distingue en outre par son offre plus haut-de-gamme, proposant aux consommateurs plusieurs enseignes de mode traditionnellement présentes en rues commerçantes, comme Maje, Sandro ou Michael Kors" est-il écrit.

Selon Christian Dubois, « cette tendance se prolongera en 2015 au travers d’autres ouvertures de centres de grande taille notamment situés, comme Les Terrasses du Port, dans le sud de l’Hexagone.

Ainsi, Polygone Riviera, près de Nice, est un autre exemple de montée en gamme du marché français des centres commerciaux. Mais le sud de la France est aussi, plus généralement, l’un des territoires les plus prisés pour la production de nouveaux mètres carrés de centres commerciaux avec les ouvertures, prévues d’ici la fin de 2015, de La Valette-du-Var près de Toulon, de Nice One près du stade de football de l’Allianz Riviera ou encore de Bayonne Ametzondo ».

Destinées à accompagner d’importants projets urbains (Qwartz, Les Promenades de Champigny, Nice One, etc.), à limiter l’évasion commerciale de certains centres-villes (Les Terrasses du Port) ou à dynamiser le cœur de villes moyennes (Le Jeu de Paume à Beauvais, Avaricum à Bourges), les opérations de créations sont nombreuses et de taille souvent importante, relève Cushman & Wakefield.

Mais elles ne constituent pas l’essentiel de la production de nouveaux mètres carrés de centres commerciaux. De multiples extensions de centres existants témoignent ainsi du renforcement de zones commerciales établies selon le rapport.

Et de citer par exemple l’opération d’extension-rénovation du Forum des Halles et la consolidation, à plus long terme, d’autres sites majeurs (Carré Sénart, Parly 2, Val d’Europe). Les exemples sont également nombreux en province, "où de telles opérations peuvent notamment être le moyen d’accueillir de nouvelles marques inédites localement (Shana ou Calzedonia dans Grand Cap au Havre, La Fée Maraboutée dans Mérignac Soleil près de Bordeaux)", toujours selon Cushman.

Une tendance au renouvellement de l’offre également à l’œuvre dans les galeries marchandes de grands hypermarchés, dont le relifting permet, outre l’ajout de nouvelles boutiques, l’amélioration du cadre architectural et la venue de nouvelles enseignes. C'est le cas dans la galerie Leclerc de Pau, et dans celle du Cora Mundolsheim, etc.).

« Le volume de nouveaux mètres carrés devrait au final rester important en 2014 et 2015 dans l’Hexagone, alimenté par le développement ex nihilo de très grands centres – les plus à même de s’attirer les faveurs des enseignes les plus renommées – et la propension des opérateurs à étendre leurs sites pour les dynamiser ou capitaliser sur leur notoriété" souligne Christian Dubois.

Tout en relevant: "Un tel afflux de nouveaux mètres carrés n’en dessine pas moins un paysage commercial de plus en plus concurrentiel, dont l’allongement des délais de commercialisation de certains projets, la dilution des chiffres d’affaires des enseignes et l’érosion de la fréquentation des centres secondaires sont quelques-unes des principales manifestations ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com