×
Publié le
17 déc. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fée Maraboutée poursuit sa stratégie multicanal

Publié le
17 déc. 2015

Plus de six mois après avoir lancé son site de e-commerce, La Fée Maraboutée dresse un premier bilan et il est annoncé positif. L’occasion pour la marque de réaffirmer sa volonté de présence sur l’ensemble des canaux de distribution, tout en accélérant en parallèle son développement retail, notamment en centres commerciaux.

La Fée Maraboutée, collection automne-hiver 2015-2016.

« Pour notre e-shop, nous avions confié une délégation e-commerce au spécialiste The Other Store avec qui nous avons également travaillé à une refonte complète de notre site. Au final, cette stratégie a porté ses fruits puisque nous avons un site qui génère d’une part des résultats au-delà de ce que nous espérions et d’autre part reflète vraiment nos axes de différenciation. Ce dernier offre donc à la marque une très belle visibilité, notamment sur les réseaux sociaux, qui nous a permis de gagner en notoriété. Mais c’est aussi et surtout une dynamique positive qui s’est mise en place. En effet, nous n’avons constaté aucune cannibalisation, au contraire. Notre activité en ligne a un impact positif sur nos ventes dans nos boutiques à l’enseigne comme chez nos clients multimarques.», explique à FashionMag Jean-Christophe Astruc, président du directoire de La Fée Maraboutée.

Outre le déploiement de son offre en ligne, cette année, La Fée Maraboutée a également accéléré son développement retail en ouvrant, en propre et en commission-affiliation, 15 nouvelles boutiques à l’enseigne.

Ces ouvertures sont nombreuses à être intervenues dans des centres commerciaux comme Polygone Riviera, à Cagnes-sur-Mer, et Montpellier, Cap 3000 à Nice ou encore le centre commercial Nantes Atlantis.

« Quand nous avons ouvert pour la première fois en centre commercial à Bordeaux l'an dernier, nous avons immédiatement enregistré de très belles performances qui nous ont ouvert les portes de nombreux bailleurs cherchant justement des concepts différenciants, explique Jean-Christophe Astruc. Ils sont intéressés par notre capacité à créer dans chacune de nos boutiques des ambiances différentes qui traduisent quand même l’ADN de la marque. Cela nous permet de nous adapter aux attentes et envies des clients selon nos zones d’implantation. C’est un vrai atout. De notre côté, ces ouvertures sont intéressantes car les résultats sont bons, mais aussi et surtout car elles nous permettent de nous développer sans que cela ait d’impact sur notre réseau multimarques. Quand on a une ambition de développement multicanal, c’est très important. »

En 2016, La Fée Maraboutée devrait poursuivre le développement de son réseau retail puisque la marque prévoit quatre à six ouvertures en succursales et 10 à 12 en commission-affiliation. Pour autant, la marque souligne que l’objectif n’est pas d’ouvrir tous azimuts.

Pour l’heure, elle multiplie les nouvelles boutiques afin de rattraper le retard pris par le passé sur le retail mais, à terme, ce développement a seulement vocation à combler les manques dans les zones géographiques où les détaillants multimarques ne sont pas suffisamment nombreux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com