×

Petit Boy racheté par Jdi Fashion

Publié le
today 9 janv. 2008
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Petit Boy n’appartient plus à Asiatex. L’importateur textile lyonnais l’a revendu, le 19 décembre dernier, à Frédéric Metge, le dirigeant de Jdi Fashion, un agent de marques vendant de la mode enfantine à plus de trois cents détaillants en France.

Faute pour Raoul Desmazières d'avoir pu le transmettre à l'un de ses enfants, Petit Boy a été revendu en 2003 pour 10, 9 millions d’euros à la banque de Vizille, le pôle banque d'affaires du groupe CIC-Crédit Mutuel. Quatre PDG allaient alors se succéder en deux ans et demi seulement, le premier résultat d'exploitation (2004) se soldant par une perte de plus de 2 millions d'euros. C’est pourquoi, en mars 2006, cette marque-enseigne fondée en 1941 par la famille Desmazières, est rachetée par Asiatex pour un montant avoisinant le million d’euros, cinq mois après son placement en redressement judiciaire.

Entre mars 2006 et décembre 2007, Asiatex s’est attelé à la restructuration de Petit Boy. Sa première mesure : la fermeture de boutiques ; leur nombre passant de 90 au moment de la liquidation, à 68 aujourd’hui. S’en est doublé d’une réduction de 40 % du prix des articles, et de la suppression de postes, passés de 350 au moment de la mise en liquidation à 196 salariés actuellement. A noter également, une production désormais 100 % "Made in China".

Une rigueur qui semble avoir porté ses fruits puisqu’en 2007, Petit Boy aurait enregistré un bénéfice net d’un million d’euros pour 12 millions d’euros de chiffre d’affaires. Alors pourquoi Asiatex a racheté une griffe au bord du gouffre en mars 2006 pour la revendre une fois sortie de la crise ? « Nous avons cédé Petit Boy car durant les vingt mois de restructuration, nous avons recherché une chaîne d'une soixantaine de magasins en plus pour Petit Boy dans le but d'augmenter nos volumes et abaisser ainsi nos coûts d'achats, nous explique le président d’Asiatex, Mikael Harfi. Ne l'ayant pas trouvée au bout de quinze mois, nous avons décidé de céder l'ensemble de la société. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com