×
Publié le
26 oct. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sézane va offrir une boutique à sa marque masculine Octobre

Publié le
26 oct. 2017

Sézane enfonce le clou sur le segment de la mode homme. La griffe née en ligne veut faire décoller Octobre, son pendant masculin, en poussant son développement cet automne. Après deux premières petites capsules lancées pour l'hiver et l'été derniers, la collection, qui sera lancée ce 27 octobre, a été musclée, tout comme sa distribution, avec notamment un pop-up au Bon Marché et surtout, sa propre boutique physique et pérenne.


Collection automne-hiver 2017 - Octobre


Octobre Editions (de son nom intégral) va donc désormais s'inscrire dans le temps et plus seulement dans l'éphémère en s'installant durablement au 12 rue d'Uzès, un local de Sézane jusque-là utilisé pour des opérations spéciales. Un lieu en cours de réaménagement pour accueillir l'homme, confié au duo de décorateurs Festen, formé par Charlotte de Tonnac et Hugo Sauzay. C'est d'ailleurs ce dernier, multicarte, qui se fait également l'égérie de la marque.

Une boutique dédiée à l'homme donc, comme le pendant des "appartements" dédiés à la femme à Paris et New York, qui sera prête dans le courant du mois de novembre, précédée avant cela par un pop-up au Bon Marché. Le grand magasin de la rive gauche, qui est déjà partenaire exclusif de Sézane pour la femme, donne donc à Octobre son deuxième point de vente physique, ouvert jusqu'à la fin de l'année. Un dispositif naturellement complété par un e-shop entièrement dédié à la marque masculine, le Web restant toujours le premier vecteur de ventes de Sézane.

Pour l'homme, Morgane Sézalory et son associé, Corentin Petit, ont conçu une proposition Octobre qui repose sur les pièces les plus intemporelles du vestiaire masculin, savant alliage d'une majorité de pièces casual et d'inspiration plus formelle pour quelques pièces de dessus et chemises.

Un vestiaire d'"indispensables", du prêt-à-porter à la maroquinerie en passant par les chaussures, fabriqué dans des ateliers européens et positionné milieu de gamme, avec un prix moyen de 120 euros pour un pull, 35 euros pour un t-shirt et jusqu'à 345 euros pour une canadienne. En tout, une trentaine de modèles, hors déclinaisons coloris, constituent cette collection renforcée, baptisée "l'hivernale", impliquant un rythme saisonnier plus classique pour l'homme que pour la femme, dont l'offre est très fréquemment renouvelée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com