×
Publié le
25 sept. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Showroomprivé.com lance une grande campagne de publicité

Publié le
25 sept. 2011

Parmi les leaders du e-commerce des ventes privées, Showroomprivé.com reconnait ne pas avoir toutefois la notoriété qu’il est en droit de revendiquer, à la hauteur sa place de numéro 2 derrière Vente-privée. Le site piloté par Thierry Petit revendique en effet un chiffre d’affaires attendu de 180 millions d’euros cette année, contre 130 millions réalisés en 2010.



Il a donc décidé de travailler davantage son image et sa notoriété. Il a fait appel pour cela à l’agence Leg. Celle-ci a revu ainsi le logo, le site et a construit une première campagne publicitaire qui passe par la diffusion à compter du lundi 26 septembre d’un film TV sur TF1 (de 300 spots entre le 26 septembre et le 15 octobre, puis entre le 7 novembre et fin novembre) et sur différentes chaînes du câble (Paris première, Direct 8, etc.).

Showroomprivé sera aussi présent en radios (RTL, RTL 2, Nostalgie, Chérie FM, etc.) et, bien sûr sur le web. Le tout pour un budget de 4 millions d’euros jusqu’à la fin de 2011, quasi équivalent au lancement d’une voiture. Tant le logo que la nouvelle identité graphique et le film jouent la carte du chic, de l’élégance et d’un style épuré. Le slogan retenu se veut léger : "Showroomprivé… Il est urgent de se faire plaisir", avec la volonté de créer l’émotion à travers l’image. "L’idée est de jouer sur le fait qu’acheter est bon pour moral", explique Thierry Petit.

Showroomprivé a aussi créé des rubriques pour permettre à ses 7 millions de membres de mieux se retrouver. Le lancement de la campagne à l’automne n’est évidemment pas un hasard. Octobre, novembre et décembre pèsent 40% du chiffre d’affaires de l’année", affirme Thierry Petit. Pour celui-ci, il faut que le site soit ainsi mieux identifié pour éviter la formule "C’est comme Vente-privée".

Thierry Petit constate en tout cas que les marques sollicitent de plus en plus le site pour écouler leurs stocks. "Nos plus grandes ventes portent sur 40 000 pièces en prêt-à-porter, 100 000 pièces en lingerie, 15 000 à 20 000 pièces en décoration de la maison", explique-t-il. Aujourd’hui, l’habillement pèse 45% de l’activité, les accessoires 20%, le secteur maison 12%, etc. Et de relever: "Les marques apprécient qu’il y ait un deuxième acteur. Et c’est d’autant plus important que ces marques, comme les consommateurs, ne sont pas fidèles".

Le site internet est présent depuis quelque temps à l’international. Il est entré il y a un an en Espagne et y progresse fortement. "De juin à décembre 2010, nous y avons réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 millions d’euros. Et, de décembre à juin 2011, de plus de 5 millions. Nous visons sur la deuxième année un chiffre d’affaires de 20 millions, souligne Thierry Petit. Entré en Italie il y a trois mois, nous sommes aussi satisfaits avec 600 000 euros de chiffre d’affaires par mois". Il admet que c’est plus dur sur la Grande-Bretagne. Showroomprivé.com vise aussi d’ici fin 2011 une entrée aux Pays-Bas et en Belgique. Thierry Petit regarde aussi vers l’Allemagne.

D’ici 3-4 ans, Thierry Petit vise un chiffre d’affaires compris entre 300 et 400 millions d’euros en Europe. Il revendique une rentabilité nette de près de 7% sur 2011.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com