×
Par
AFP
Publié le
4 nov. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

The North Face gagne un procès pour contrefaçon à Pékin

Par
AFP
Publié le
4 nov. 2007

Le fabricant d’outdoor nord-américain The North Face vient de remporter un procès contre un marché de Beijing, l’obligeant à stopper la commercialisation de produits contrefaits, rapportent les médias lundi 29 octobre dernier.


Simone Moro pour The North Face (Courmayeur, Italie) - Photo : Scott Markewitz

La société Beijing Xiushui Clothing, qui agissait sur le fameux Marché de la soie, doit verser la somme de 40 000 yuan (5 300 US dollars) en dommages et intérêts à The North Face sur ordre d’un tribunal local.

Le Marché de la soie – un espace touristique commercialisant jeans, sacs et ceintures dont nombre d’entre eux sont contrefaits – a été poursuivi par The North Face après la découverte l’an passé d’une importante quantité de contrefaçons proposées à la vente.

The North Face aurait réclamé 500 000 yuan en compensation, selon Xinhua. Pour sa défense, l’entreprise incriminée a soutenu que ces contrefaçons n’étaient pas destinées à la vente publique. Mais le tribunal a jugé que certaines d’entre elles étaient en vente libre et qu’ainsi, la société pékinoise n’avait pas tenu ses engagements.

The North Face n’a pas encore souhaité s’exprimer sur cette décision.

L’année dernière, cinq marques de luxe – Burberry, Chanel, Gucci, Louis Vuitton et Prada – ont chacune été indemnisées à hauteur de 20 000 yuan pour violation de leurs droits de propriété intellectuelle suite à une action commune engagée contre ce même exploitant de Pékin.

D’après les experts, la Chine alimenterait environ 70 % du marché mondial de la contrefaçon, qu’il s’agisse de musique piratée, de vidéos ou de tout autre produit largement diffusé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.