×

Tommy Hilfiger met la main sur sa filiale japonaise

Publié le
today 10 janv. 2008
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tommy Hilfiger semble tenir à sa liberté. Alors qu’il affiche une volonté farouche d’entrer en bourse dans le courant du premier trimestre 2008, le groupe nord-américain vient de signer un accord en vue d’acquérir Tommy Hilfiger Japan Corporation (“THJC”), l’une de ses filiales actuellement détenue par Itochu.


Tommy Hilfiger collection automne-hiver 2007/2008

Licencié exclusif des produits Tommy Hilfiger sur le marché nippon, Itochu a cédé THJC pour un montant non communiqué. Le PDG de Tommy Hilfiger, Fred Gehring, se dit persuadé du potentiel de croissance de la marque au Japon. Un pays où le succès rencontré fait écho à celui que la griffe connaît en Europe mais contraste avec des résultats en dents de scie aux Etats-Unis. En 2006, la filiale du continent asiatique a d’ailleurs réalisé 103 millions d’euros de recette, soit une croissance annuelle de plus de 20 % de ses ventes.

« Cette acquisition est dans la lignée de notre stratégie de poursuivre les opportunités de rachats de licences, en vue de consolider l’exploitation de la marque et intensifier notre présence internationale », selon Fred Gehring. Ce rachat au Pays du Soleil levant n’a en effet rien d’étonnant quand on sait que Tommy Hilfiger s’est emparé de sa licence chaussures pour le marché européen le 15 août dernier.

Détenteur d’une quarantaine de licences à travers le monde, Tommy Hilfiger s’approprie, en l’espace de six mois, une seconde licence qui comptait en novembre dernier un réseau commercial de cent cinq détaillants et quelque soixante corners en grands magasins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com