×
Publié le
2 mai 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF Corp sauvé par ses marques outdoor au premier trimestre

Publié le
2 mai 2017

Les résultats du premier trimestre de VF Corp valident le ton donné par la direction du groupe pour son plan à l’horizon 2021. L’équipe, menée par Steven Rendle, a annoncé focaliser ses efforts sur ses activités ayant un potentiel au-delà du milliard de dollars de chiffre d’affaires. Le focus est donc clairement recentré sur son pôle phare Outdoor et Action Sports, avec The North Face, Vans et Timberland.

Vans et The North Face portent la croissance du groupe - Vans


Le segment est ainsi celui qui permet au groupe de limiter à 2 % le recul de ses ventes (1 % à taux de change constants), à 2,582 milliards de dollars, sur les trois premiers mois de l’année par rapport à la même période l’an passé. Le pôle progresse de 2 % (4 % à taux de change constants), à 1,679 milliard, avec des hausses de 6 % pour The North Face, qui réalise +15 % en Europe, et 5 % pour Vans, qui bondit de 19 % en Asie-Pacifique. Timberland est en revanche en repli de 5 %, avec des reculs sur tous ses marchés.

Le volet jeans (Lee et Wrangler) accuse un repli de 9 %, à 647 millions, avec Wrangler en recul de 10 % et Lee de 7 %, l’imagewear (dont la partie sports vient d’être cédée) se contracte de 5 %, à moins de 135 millions, et le sportswear fond de 17 %, à 98 millions. Ses autres activités affichent -10 %, à 22 millions d’euros.

Le recul se fait principalement sentir sur l’activité du groupe sur le marché américain où ses ventes affichent -5 % alors que son chiffre d’affaires à l’international progresse de 2 %. VF voit ses ventes en gros reculer de 5 % et ses ventes en direct à 6 %.

Surtout, le groupe voit sa rentabilité s’effriter sur le trimestre. Son résultat opérationnel se replie de 6 %, à 370 millions. Le volet outdoor et action sports est en hausse de 1 %, à près de 231 millions. Mais le jeanswear voit ses bénéfices s’éroder de 14 %, à 118 millions, l’imagewear recule de 7 %, à 24 millions, mais surtout, le sportswear plonge (-122 %) dans le rouge avec une perte de plus de 1 million de dollars. Les autres activités du groupe sont aussi dans le négatif de 2 millions de dollars.

Le groupe table sur une petite croissance de son chiffre d’affaires pour son exercice 2017 et vise une marge brute de 49,6 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com