×
Publié le
2 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF Corp : ventes en hausse et marges réduites

Publié le
2 mai 2016

The North Face et Timberland permettent à VF corp d’afficher une stabilité de son activité sur son premier trimestre 2016, clos fin mars. Le géant américain affiche un chiffre d’affaires de 2,839 milliards de dollars (environ 2,4 milliards d'euros), semblable à la même période un an plus tôt. Avant application des taux de change, le groupe enregistre même une croissance de 2 %. Une relative solidité dans un contexte économique tendu que VF doit donc à deux de ses trois marques phares de son volet Outdoor & Action Sports.

The North Face progresse sur son premier trimestre - The North Face

Ce segment pèse à lui seul 1,644 milliard de dollars, en hausse de 2 % (+4 % avant changes). The North Face affiche une hausse de 6 % sur le trimestre (+8 % avant changes), avec des progressions dans le monde entier. Timberland réalise +2 % (+3 % avant changes), connaissant un repli autour de 5 % en Asie et des croissances à un chiffre outre-Atlantique et en Europe.

Sur son trio magique, seule Vans accuse un recul de 1 % (+2 % avant changes). Selon le groupe, ses ventes sont en progression entre 5 % et 10 % sur l’Asie-Pacifique et les Amériques, mais en Europe, les stocks de sa collection Classics ne s’écoulent pas comme la marque le souhaiterait et elle accuse un repli de son activité autour de 15 %.

Parmi les autres pôles du groupe, seul le jeans tire son épingle du jeu. Ses ventes dépassent les 710 millions de dollars sur le trimestre, en hausse de 2 % (+4 % avant changes) avec des hausses de 2 % pour Wrangler (+4 % avant changes) et de 1 % pour Lee (+4 % avant changes). L’imagewear est en recul de 5 % (+4 % avant changes), le sportswear, avec les déclins des ventes de Nautica et Kipling, s’effrite de 13 %, à 118 millions, et les marques contemporaines s’écroulent encore de 15 %, à 74 millions. Le reste de ses activités apporte 22 millions de dollars au groupe, 9 % de moins qu’un an plus tôt.

Le groupe a également pu maintenir ses positions grâce à ses investissements dans la vente directe aux consommateurs. Ce volet est en hausse de 7 % (+8 % à taux de change constant)

Mais la chute la plus marquante du groupe est celle de sa rentabilité. Son résultat opérationnel recule de 15 %, à 336 millions de dollars.

Sa marge opérationnelle est de 11,8 %, en recul de 220 points de base. Le groupe l’explique par la cession l’an dernier d’une activité outlet et par l’impact de l’évolution des taux de change. Hormis ces deux éléments, le recul reste tout de même de 70 points de base.

Pour l’ensemble de son exercice, le groupe maintient ses ambitions avec en ligne de mire une hausse de chiffre d’affaires autour de 5 % et une marge opérationnelle de 14,4 %. Il entend donc trouver les leviers pour redresser la barre sur son second semestre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com